NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Salon marjolaine 2010 : rencontre avec ces consom’acteurs responsables

Salon marjolaine 2010 : rencontre avec ces consom'acteurs responsables
La 35e édition du Salon Marjolaine s’invite au Parc Floral de Paris jusqu’à dimanche. Ne manquez pas cet immense marché bio et nature !

Inaugurée samedi, la 35e édition du Salon Marjolaine s’invite au Parc Floral de Paris (12ème arrondissement) jusqu’à dimanche. 550 exposants dévoilent leurs plus belles productions écolos dans cet immense marché bio. Immersion dans l’univers bien vivant du commerce responsable.

Dimanche 7 novembre, 14h00. A l’abri d’une pluie diluvienne, une salle comble, des effluves de café chaud et un brouhaha ambiant.  Après quelques minutes de mise en condition, direction un atelier alléchant. L’heure se prête à une savoureuse dégustation. Les figues bio de Danielle Batard sont rondes, violettes, gorgées de soleil, fraîches et juteuses. La pulpe est sucrée, légèrement acidulée. Cette productrice de figues de Baho (Pyrénées Orientales) insiste sur les bienfaits du fruit-fleur : « C’est riche en vitamine B3 et en fibres, excellent pour le transit intestinal. Et rempli de fer, calcium, potassium. Une pause gourmande parfaite pour les sportifs ! » Plus loin, l’alléchant stand du Pain de Belledonne, dédié aux biscuits, pâtisseries, viennoiseries et autres chocolats biologiques. Il faut jouer des coudes pour se frayer un chemin vers ce paradis sucré. La société biosolidaire de commerce équitable créée en 1991 par Bruno Anquetil pourrait faire fondre les plus anti-écolo. Ô volonté divine, aidez-nous à résister !

Autre passage obligé : le stand de Jacques Beaufort et fils Champagne Beaufort, qui démontre une nouvelle fois que les bulles bio ont la cote ces temps-ci.

Passés les plaisirs gustatifs, place à la Sensiboot, mocassin artisanal. Semelle micro-aérée, enveloppe de cuir, 27 modèles et confection sur mesure : le marché de la chaussure n’a pas fini de nous surprendre. Au rayon prêt-à-porter aussi, on découvre des inventions géniales. La société Melissambre fabrique notamment des cravates, des nœuds papillon et des ceintures en bois articulé. Dessinées par un couple d’artisans de l’Yonne, elles peuvent également être personnalisées et peintes à l’envie.

Tourisme et développement durable

Gîte Panda. Un nom bien trop attrayant pour passer à côté. Ces hébergements gîtes de France, situés dans des parcs naturels régionaux, sont certifiés label WWF. Les touristes s’adonnent à la randonnée et découvrent les richesses du patrimoine naturel et culturel hexagonal. Autre exemple de tourisme solidaire, ARVEL, association à but non-lucratif fondée en 1968. « 120 destinations dans 50 pays, des formules de séjour variées, respectueuses du contexte social, culturel et environnemental» : c’est l’objectif de Jean-Louis Ollivier, membre de l’association et organisateur de voyages solidaires. « Nous privilégions le lien entre le voyageur et la culture locale en s’attachant à ce qu’il n’y ait pas d’impact sur le milieu naturel et à retrouver l’équité dans la distribution des revenus à tous niveaux », explique ce militant engagé.

Le Salon Marjolaine propose aussi des rencontres avec des acteurs solidaires autour de débats sur l’avenir de la planète. Greenwashing, micro-crédit, disparition des abeilles : de nombreux thèmes sont abordés par les associations de défense de l’environnement et des personnalités du sérail écolo comme Marie-monique Robin, auteure de Le monde selon Monsanto, la journaliste Laure Noualhat ou encore Jean-Paul Jaud, réalisateur de Nos enfants nous accuseront.

Mais la nouveauté de l’année c’est « L’échange Solidaire Marjolaine », organisé en partenariat avec la coordination des SELS d’Île-de-France (Systèmes d’échanges locaux). Chaque visiteur peut échanger services et savoir-faire. Cours de cosmétiques maison ou de piano, recettes bio, entretien du jardin, leçons d’anglais, garde d’enfants, bénévolat… Les offres sont consultables sur le site du salon.

Rendez-vous phare des consom’acteurs responsables, ce millésime 2010 réunit pendant  9 jours 550 exposants, producteurs, artisans, créateurs, entreprises et associations. Quelque 80.000 visiteurs sont attendus d’ici à la clôture du Salon dimanche. 20 ciné-conférences, 130 ateliers pour mieux consommer, un café écolo pour débattre des thèmes d’actualité… Militants verts fatigués, fuyez ! Les autres peuvent être sûrs de ne pas perdre leur temps. 

Crédit photo : Salon Marjolaine / John Haynes
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !