NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Salon de Genève : Porsche, Toyota et Volvo jouent la carte verte

Salon de Genève : Porsche, Toyota et Volvo jouent la carte verte
Toujours omniprésent sur le marché de l'hybride, Toyota ne néglige pas pour autant l'électrique, comme le montre la présentation à Genève d'une déclinaison électrique de la citadine iQ

Les trois constructeurs présentent de nouveaux modèles propres.

Pour Toyota, c’est devenu une d’habitude. Pionnier en matière de véhicules alternatifs, avec la commercialisation du best-seller mondial Priusabondamment décliné depuis - dès la seconde moitié des années 1990, le groupe nippon avait défrayé la chronique automobile en fin d’année dernière en annonçant vouloir lancer onze nouveaux modèles hybrides d’ici fin 2012.

Force est d’admettre qu’il ne s’agissait pas d’un coup de pub uniquement destiné à effrayer la concurrence, comme en témoigne la présentation dans la métropole suisse du concept-car de la future Yaris Hybride HSD (Hybrid Synergy Drive), laquelle sera assemblée dans l’usine d’Onnaing (Nord) et, au vu du succès rencontré par son aînée thermique, pourrait à son tour devenir l’un des tubes « propres » du constructeur. Leader sur le marché des voitures hybrides, Toyota aspire cependant aussi à prendre part à la course à l’électrique.

Partenaire du constructeur américain Tesla depuis l’an dernier (NDLR : le duo a déjà conçu le tout-terrain RAV4, présenté au Salon de Los Angeles en novembre), il expose en effet un prototype décarboné de la petite citadine iQ. Équipé d’une batterie lithium-ion de deux cent soixante-dix volts, d’une capacité de onze kilowattheures (KWh) et rechargeable en quatre heures sur le secteur – en un quart d’heure à 80 % sur une borne de recharge rapide -, ledit prototype sera testé cette année au Japon, en Europe et aux États-Unis.

Si Toyota n’a encore rien révélé sur son coût et sa date de commercialisation, on sait en revanche que cet opus électrique effectuera le zéro à cent en quatorze secondes et culminera à 125 km/h. L’autonomie, elle, a été évaluée à cent cinq kilomètres, ce qui fait de lui un concurrent de poids pour les futures Renault Twizy et Smart Fortwo ED (« Electric Drive »).

Porsche plein pot sur l’hybride

Un an après avoir présenté une déclinaison hybride de la 918 Spider et alors que trois modèles électriques laboratoire du cabriolet Boxster sont actuellement expérimentés sur les routes allemandes dans le cadre du projet gouvernemental « Modellregion Elektromobilität Region Stuttgart », Porsche poursuit également sa mue écologique avec sa flamboyante Panamera S Hybrid. Ultra racée, cette berline cinq portes abrite un moteur six cylindres de trois cent trente-trois chevaux ainsi qu’un petit moteur électrique de quarante-cinq chevaux et sera commercialisée en France en juin prochain. Plafonnant à 270 km/h, elle avale par ailleurs le zéro à cent en six secondes en émettant cent soixante-sept grammes de dioxyde de carbone au kilomètre. Des performances stratosphériques qui font de ce modèle l’un des plus puissants parmi les modèles alternatifs de série. Seuls bémols : l’autonomie en tout-électrique, qui ne dépasse pas les… deux kilomètres, et le prix, cent sept mille sept cent quatre-vingt quatorze euros.

Volvo a également initié il y a déjà plusieurs années une politique environnementale ambitieuse. Mi-coupé mi-break, le V60 Plug-in Hybrid qu’expose le groupe suédois n’est pas beaucoup moins majestueux que la Panamera et en a lui aussi sous le capot, accélérant de zéro à cent en six secondes et neuf dixièmes. Pourvu d’un moteur thermique turbodiesel de deux cent quinze chevaux et, à l’arrière, d’un moteur électrique de soixante-dix chevaux alimenté par une batterie lithium-ion de douze kilowattheures (KWh), ce modèle est lui aussi un très beau bébé, d’autant qu’il n’émet que quarante neuf grammes de CO2 au kilomètre. En plus de ne rien sacrifier à la sécurité, à performance, à l’esthétique, le V60 Plug-in Hybrid, qui ne consomme qu’1,9 litre au cent, peut parcourir cinquante kilomètres en tout-électrique et sera mis sur le marché l’an prochain, est donc résolument respectueux de l’environnement. Et pour cause : l’entreprise Vattenfall, spécialisée dans les énergies « propres », a été associée à sa conception.

Partenaire du WWF depuis novembre, Volvo (par ailleurs récemment passée sous tutelle chinoise) continue d’épater la galerie. On doute que sa direction s’arrête en si bon chemin.

Image de prévisualisation YouTube

Crédits photos : Toyota / Porsche / Volvo
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • pierre d

    Un rêve éveillé !

  • jc

    Les modèles sont magnifiques.

  • greenauto

    Les modèles sont effectivement très beaux mais aucun n’arrive à la hauteur des Tesla ;-)