NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Recul de la capacité mondiale de production nucléaire

Recul de la capacité mondiale de production nucléaire
Douze réacteurs nucléaires ont été mis à l'arrêt cette année dans le monde

L’atome perd du terrain. Il serait toutefois prématuré de l’enterrer…

Accident de Fukushima 1 (Japon) oblige, l’énergie atomique suscite actuellement une défiance qui va crescendo au sein de l’opinion publique mondiale et a amené certains décideurs à prendre des décisions à la fois radicales et historiques. Outre l’Allemagne, qui s’est engagée à exclure le nucléaire de son bouquet énergétique d’ici 2022, la Suisse s’est ainsi prononcée pour un démantèlement de l’ensemble de ses centrales à l’horizon 2034 et un renoncement à l’atome est également envisagé en Belgique. L’Italie, elle, a prolongé le coma artificiel de son programme nucléaire, en sommeil depuis 1987.

Le drame nippon et la sortie du nucléaire qui en a découlé outre-Rhin n’expliquent cependant pas seuls le recul de la production, passée de 375,5 gigawatts (GW) fin 2010 à 366,5 GW cette année selon le Worldwatch Institute. Cette diminution doit en effet être associée à la hausse des coûts de production, phénomène régulièrement mis en avant par les anti-atome et qu’a contrario les « nucléocrates » s’emploient à relativiser, et au ralentissement de la demande d’électricité, la tendance globale étant aux économies d’énergie. Si la part du nucléaire n’a augmenté de plus d’un point de pourcentage que dans quatre pays (Grande-Bretagne, République Tchèque, Roumanie et Slovaquie), que deux nouveaux réacteurs seulement ont commencé à être construits cette année en Inde et au Pakistan, soit huit fois moins que l’an passé, et que dans le même temps le nombre de turbines en activité est passé de 441 à 433 (NDLR : sans parler des réacteurs en maintenance, au Japon notamment, où ils sont aujourd’hui 44 dans cette situation sur les 54 que compte le pays), il serait encore « trop tôt pour conclure que l’énergie atomique est entrée dans une phase de diminution sur le long terme, même si ces chiffres ne sont guère encourageants pour l’industrie », a commenté Robert Engelman, président du Worldwatch Institute.


Des réacteurs vieillissants

« Le coût  élevé de la production d’électricité d’origine nucléaire et la perception de plus en plus répandue dans l’opinion selon laquelle l’atome fait courir des risques sécuritaires inacceptables rendent improbables le fait que cette forme d’énergie contribue à ralentir le réchauffement climatique d’origine anthropique et offre une alternative pertinente à l’augmentation des prix des combustibles fossiles dans un proche avenir », a-t-il néanmoins ajouté. Et le directeur de l’Energie et du Climat au Worldwatch Institute, Alexander Ochs, d’enfoncer le clou : « alors que la croissance annuelle des sources d’énergies renouvelables peut atteindre 70 % voire plus, l’énergie nucléaire est la seule technologie qui connaît aujourd’hui une croissance négative importante ».

Les politiques énergétiques menées par la Chine, qui représente 62 % de la capacité mondiale de construction nucléaire et compte 27 réacteurs en cours de réalisation, les Etats-Unis – déterminés à relancer leur programme nucléaire, en sommeil depuis l’accident de Three Mile Island en 1979 -, la France, la Russie, où il demeure une source primordiale, et l’Inde, où il incarne l’avenir aux yeux des pouvoirs publics, écartent cependant l’hypothèse d’un nucléaire devenu has been. Même si l’âge moyen des réacteurs est désormais de 23 ans…

Crédits photos : Wikimedia Commons – MOSSOT / Pymouss
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/peak-oil/p/788284095/recul-de-la-capacite-mondiale-de-production-nucleaire-zegreenweb Recul de la capacité mondiale de production nucléaire | zegreenweb | Peak Oil | Scoop.it

    [...] Recul de la capacité mondiale de production nucléaire | zegreenweb Douze réacteurs nucléaires ont été mis à l'arrêt cette année dans le monde… (Recul de la capacité mondiale de production nucléaire: L’atome perd du terrain. Source: http://www.zegreenweb.com [...]

  • http://www.scoop.it/t/veille-culture-numerique/p/792951288/recul-de-la-capacite-mondiale-de-production-nucleaire-zegreenweb Recul de la capacité mondiale de production nucléaire | zegreenweb | Veille & Culture numérique | Scoop.it

    [...] Recul de la capacité mondiale de production nucléaire | zegreenweb Douze réacteurs nucléaires ont été mis à l'arrêt cette année dans le monde… Source: http://www.zegreenweb.com [...]

  • http://www.pearltrees.com/t/international/id3331084 International – Pearltrees

    [...] « Le coût élevé de la production d’électricité d’origine nucléaire et la perception de plus en plus répandue dans l’opinion selon laquelle l’atome fait courir des risques sécuritaires inacceptables rendent improbables le fait que cette forme d’énergie contribue à ralentir le réchauffement climatique d’origine anthropique et offre une alternative pertinente à l’augmentation des prix des combustibles fossiles dans un proche avenir », a-t-il néanmoins ajouté. Et le directeur de l’Energie et du Climat au Worldwatch Institute, Alexander Ochs, d’enfoncer le clou : « alors que la croissance annuelle des sources d’ énergies renouvelables peut atteindre 70 % voire plus, l’énergie nucléaire est la seule technologie qui connaît aujourd’hui une croissance négative importante ». Recul de la capacité mondiale de production nucléaire | zegreenweb [...]