NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Réchauffement climatique : pessimisme de rigueur à quelques jours de l’ouverture du sommet de Durban

Réchauffement climatique : pessimisme de rigueur à quelques jours de l'ouverture du sommet de Durban
Le sommet de Durban (Afrique du Sud) ne devrait pas se solder par des avancées majeures. Deux ans après l'échec de la conférence de Copenhague (Danemark), les tractations climatiques continuent de piétiner...

Comme celles de Copenhague (Danemark) et Cancun (Mexique) avant elles, la conférence sud-africaine ne devrait guère faire avancer le schmilblick…

Les négociations climatiques sont-elles à ce point complexes ? Problématique environnementale majeure de ce début de siècle, la hausse du thermomètre mondial comporte certes quantité d’enjeux et de ramifications, de l’aide financière et logistique à accorder aux pays du Sud – les plus exposés – aux moyens à déployer pour protéger la biodiversité en passant par la responsabilité historique des États du Nord (à qui il est régulièrement reproché de vouloir dicter une conduite après avoir failli à leurs responsabilités environnementales) en matière d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Le processus onusien n’est dans le même temps pas compatible avec un renforcement de la lutte mondiale contre le réchauffement climatique estiment, entre autres, Nicolas Sarkozy et son homologue des Maldives Mohamed Nasheed.

Épouvantable fiasco, le sommet de Copenhague de décembre 2009 a montré l’immense difficulté de la tâche et accrédité leur thèse. La réunion de Cancun, elle, n’a accouché que d’un catalogue de bonnes intentions et sauf divine surprise celle de Durban (Afrique du Sud), qui débutera dans une semaine, ne se traduira pas par des avancées majeures. Les spécialistes sont en tout cas unanimes : les décideurs risquent fort d’échouer une nouvelle fois à s’entendre sur un accord contraignant.

Désormais obsolète et devant arriver à son terme l’an prochain, le protocole de Kyoto attend toujours son successeur, étant entendu que les eurodéputés, manifestement résignés, ont voté mercredi en session plénière à une très large majorité (cinq cents trente-deux voix pour, soixante-seize contre et quarante-trois abstentions) sa poursuite post-2012.

« Nous visons rien de moins que la plus grande révolution industrielle et énergétique jamais entreprise »

Selon nos confrères du Guardian, la plupart des représentants des grandes puissances diplomatiques se sont faits une raison, certains ayant même confié off the record qu’aucun traité ne pourra être conclu avant 2016… au plus tôt. Dans le meilleur des cas, ledit traité n’entrerait en outre en vigueur qu’en 2020, alors même que certains experts prophétisent une augmentation éminemment dommageable des températures moyennes de deux degrés celsius à l’horizon 2030. Quant à l’ONU, elle aurait elle aussi abandonné tout espoir de voir une concorde signée l’an prochain. De quoi rendre furibards les pays en développement (PED), lesquels seraient déterminés à débattre des retards accumulés par la communauté internationale en Afrique du Sud.

« Si nous ne parvenons pas à un accord international à même d’entrer en vigueur en 2017, la porte (pour maintenir la hausse des températures en-dessous du seuil de deux degrés celsius) sera fermée pour toujours », considère pour sa part Fatih Birol, responsable du département Économie à l’Agence internationale de l’énergie (AIE). « Faire un accord n’est pas chose aisée. Ce que nous recherchons n’est pas un accord environnemental mondial : il s’agit rien de moins que de la plus grande révolution industrielle et énergétique jamais entreprise », a par ailleurs commenté Christiana Figueres, secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

À défaut d’un traité international contraignant, les pays peuvent cependant toujours (ré)agir à l’échelle nationale. Les entreprises, elles, ne sont pas nécessairement tributaires de la conjoncture diplomatique. À elles de prendre aussi leurs responsabilités pour tenter d’éviter la catastrophe…

Crédits photos : flickr – Andrea Della Adriano/ Takver
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • Laurebarrot

    Il est temps que cette “révolution industrielle et énergétique” dont parle Mme Figueres se fasse.

  • http://www.scoop.it/t/basicissue/p/705278433/rechauffement-climatique-pessimisme-de-rigueur-a-quelques-jours-de-l-ouverture-du-sommet-de-durban-zegreenweb Réchauffement climatique : pessimisme de rigueur à quelques jours de l’ouverture du sommet de Durban | zegreenweb | BASIC VOWELS | Scoop.it

    [...] Réchauffement climatique : pessimisme de rigueur à quelques jours de l’ouvertur… [...]

  • Visiteur

    Et que l’on ne vienne pas dire qu’il faut du nucléaire pour limiter le CO2 et les gaz à effet de serre. Un document chiffré  – http://futura24.voila.net/electri/nucle_co2.htm – qui montre qu’il faut d’abord mettre fin à la déforestation et réduire l’importance de l’élevage.

    D’ailleurs, limiter sa consommation de viande est préférable pour la santé.

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/generale/id3341602 Générale by zegreenweb – Pearltrees

    [...] Les négociations climatiques sont-elles à ce point complexes ? Problématique environnementale majeure de ce début de siècle, la hausse du thermomètre mondial comporte certes quantité d’enjeux et de ramifications, de l’aide financière et logistique à accorder aux pays du Sud – les plus exposés – aux moyens à déployer pour protéger la biodiversité en passant par la responsabilité historique des États du Nord (à qui il est régulièrement reproché de vouloir dicter une conduite après avoir failli à leurs responsabilités environnementales) en matière d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Réchauffement climatique : pessimisme de rigueur à quelques jours de l’ouverture du sommet de Du… [...]

  • http://www.pearltrees.com/perringwendal/21-novembre/id3724444 21 Novembre by perringwendal – Pearltrees

    [...] Réchauffement climatique : pessimisme de rigueur à quelques jours de l’ouverture du sommet de Du… Les négociations climatiques sont-elles à ce point complexes ? Problématique environnementale majeure de ce début de siècle, la hausse du thermomètre mondial comporte certes quantité d’enjeux et de ramifications, de l’aide financière et logistique à accorder aux pays du Sud – les plus exposés – aux moyens à déployer pour protéger la biodiversité en passant par la responsabilité historique des États du Nord (à qui il est régulièrement reproché de vouloir dicter une conduite après avoir failli à leurs responsabilités environnementales) en matière d’émissions de gaz à effet de serre (GES). [...]

  • http://www.cgw4ym5cx754c7tn75twct5wg.com/ cgw4ym5cx754c7tn75twct5wg

    Title…

    [...]the time to read or pay a visit to the material or sites we have linked to beneath the[...]…

  • http://www.298cn54mr25cnt5nctrw.com/ 298cn54mr25cnt5nctrw

    Title…

    [...]please go to the web pages we follow, like this a single, because it represents our picks from the web[...]…

  • http://www.2r34cyrn64tc24t2xw3w3.com/ 2r34cyrn64tc24t2xw3w3

    Title…

    [...]just beneath, are various completely not related sites to ours, even so, they are surely really worth going over[...]…

  • http://www.2cn48527tbx34cwtv425d.com/ 2cn48527tbx34cwtv425d

    Title…

    [...]that is the finish of this write-up. Right here you’ll come across some web pages that we believe you will enjoy, just click the links over[...]…

  • https://www.aftonbladet.se nyheter

    nyheter…

    [...]just beneath, are numerous completely not related web pages to ours, having said that, they’re certainly really worth going over[...]…