NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Quatre nouveaux oursons pointent le bout de leur museau

Quatre nouveaux oursons pointent le bout de leur museau
Nés durant l’hiver, quatre oursons ont rejoint la vingtaine de plantigrades arpentant déjà les montagnes pyrénéennes

Après s’être terrés pendant plusieurs mois à l’abri du monde extérieur, ils sont enfin sortis de leur cachette. Nés durant l’hiver, deux oursons ont en effet été aperçus aux côtés de leur mère près du Val d’Aran, dans les Pyrénées espagnoles. L’équipe espagnole de suivi de l’ours a ainsi réalisé une belle photo de cette famille de plantigrades, montrant l’ourse promenant ses petits âgés d’à peine 6 mois sur le territoire de la commune de Vielha Mirajan.

Deux oursons qui devraient rapidement trouver des compagnons de jeu, puisque une autre portée de deux petits, baptisés Nheu (NDLR : « neige » en dialecte aranais) et Noisette, avait également été repérée en juin près de Couflens en Ariège. De quoi mettre du baume au cœur aux associations de protection de la nature : « cela fait des années que nous n’avions pas deux femelles avec deux oursons chacune, c’est une très bonne nouvelle », a déclaré Sandrine Andrieux de Pro-ours Férus.

Mais le mystère sur ces naissances demeure. Dans les semaines à venir, les autorités tenteront donc de prélever des poils ou des excréments de ces nouveau-nés afin de découvrir leur sexe ainsi que l’identité de leur mère.

Ces naissances constituent ainsi un joli pied-de-nez, alors que la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Chantal Jouanno vient de limiter la réintroduction des plantigrades au cœur des Pyrénées que les anti-ours ressortent de leur tanière pour manifester leur hostilité envers ces animaux. Une bonne nouvelle pour la biodiversité que tempère tout de même Sandrine Andrieux. La mortalité des oursons étant de 50% au cours de leur première année de vie, ces arrivées pourraient ne pas assurer la viabilité de l’espèce. Surtout que Nheu, Noisette et leurs petits compagnons risquent de se retrouver dans le viseur des chasseurs et de connaitre le même destin funeste que l’ourse Cannelle (NDLR : morte en 2004).

Crédit photo : Flickr - xinem
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • fanfan

    Trop chou !