NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Quand les prisonniers produisent de l’électricité

Quand les prisonniers produisent de l'électricité

Un programme brésilien novateur permet aux prisonniers de raccourcir leur peine en produisant de l’énergie

Le projet fait partie d’un ensemble de mesures prises par le gouvernement brésilien pour soulager le quotidien de détenus qui vivent dans des prisons surpeuplées (programmes d’alphabétisation, lecture, etc.). L’idée est de permettre aux prisonniers de raccourcir leur peine contre un peu d’exercice physique. Dit comme ça, cela peut paraître un peu absurde, mais en vérité cela ne l’est pas tant que ça. En fait, le prisonnier est autorisé à pédaler sur un vélo stationnaire pour générer de l’électricité, pour 8 heures par jour pendant 3 jours le prisonnier se voit offrir un jour de remise de peine.

Pédaler permet de charger une batterie qui peut être utilisée pour alimenter 10 réverbères de la ville de Santa Rita do Sapucai  où se situe la prison-pilote. Le projet reste fustigé par les critiques qui le considère « trop mou pour les criminels », mais reste largement supporté par ses défenseurs comme étant un moyen efficace de briser le cycle de la violence qui règne dans les pénitenciers du pays, en plus de contribuer un peu plus à la présence des énergies renouvelables dans le pays.

Image de prévisualisation YouTube

Les portes du pénitencier s’ouvrent sur le développement durable

Peu de temps après avoir accueilli le sommet Rio+20, le Brésil semble visiblement virer vers une politique en faveur du développement renouvelable. Cette mesure pour les pénitenciers vieille de deux mois est également à l’initiative d’un juge de la ville, José Henrique Mallman, qui a eu l’idée en regardant une histoire similaire sur Internet à propos de gymnases équipés du même système dans une ville des États-Unis. Ce sont les policiers de la ville qui ont fourni les vélos nécessaires aux systèmes et les entreprises se sont également lancé dans les convertisseurs 110 volts nécessaires à l’alimentation des réverbères. Un garde de la prison vient chaque soir avec une batterie chargée pour alimenter les lampadaires de la promenade.

Le système a d’ores et déjà fait des émules et le directeur de la prison affirme avoir reçu des demandes de ses homologues pour installer le système dans d’autres pénitenciers. Un moyen comme un autre, affirme-t-il,  pour faire des économies d’énergie tout en contribuant à la lutte contre le changement climatique. Reste à voir si l’expérience tient la route sur le long terme.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.scoop.it/t/noursology/p/2210497699/quand-les-prisonniers-produisent-de-l-electricite Quand les prisonniers produisent de l’électricité | Noursology | Scoop.it

    [...] http://www.zegreenweb.com – Today, 12:01 AM Rescoop [...]

  • http://www.scoop.it/t/strange-days-indeed/p/2210490762/quand-les-prisonniers-produisent-de-l-electricite Quand les prisonniers produisent de l’électricité | Strange days indeed… | Scoop.it

    [...] http://www.zegreenweb.com – Today, 12:09 PM Rescoop [...]

  • https://www.aftonbladet.se nyheter

    nyheter…

    [...]below you will find the link to some web sites that we feel you should visit[...]…