NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Quand les panneaux solaires deviennent incontournables

Quand les panneaux solaires deviennent incontournables
Les panneaux solaires deviendront obligatoires sur les toits des bâtiments déjà existants de plus de cinquante mètres carrés à Marbourg à compter de juillet 2011

Une telle mesure ne serait certes pas forcément envisageable partout mais il convient de tirer un grand coup de chapeau à la municipalité de Marbourg (Allemagne). Cette ville universitaire (NDLR: les frères Grimm y ont notamment suivi des études de droit et Denis Papin, l’inventeur de la machine à vapeur, y a séjourné, de même que l’inventeur du tube cathodique Ferdinand Braun) de près de quatre-vingt mille habitants – dont vingt et un mille étudiants – située dans la Hesse sera prochainement recouverte de panneaux solaires. Rien d’exceptionnel jusque là, sauf que ce verdissement énergétique va devenir une obligation légale !

L’équipe municipale vient ainsi de voter une « charte » stipulant que tout bâtiment d’une surface supérieure à cinquante mètres carrés devra s’équiper en panneaux photovoltaïques dès lors que seront entrepris des travaux de réfection de la couverture ou de modification du système de chauffage. Autrement dit les travaux de rénovation écologique seront intégraux ou ne seront pas.

Adopté en fin de semaine dernière grâce au soutien des Verts locaux, des sociaux-démocrates et du parti de gauche radicale Die Linke, le texte entrera progressivement en vigueur à compter de juillet prochain. Il ne s’applique ni aux constructions nouvelles -  déjà ciblées par une loi fédérale depuis début 2009  – ni aux structures de plus de trente mille mètres carrés mais concerne les (nombreux) bâtiments historiques du centre-ville. À travers le choix des matériels et/ou la localisation des panneaux, leurs propriétaires devront tout mettre en oeuvre pour ne pas défigurer lesdits édifices. Les contrevenants, eux, s’exposent à une amende de mille euros.

Les opposants à cette disposition pourraient toutefois organiser une riposte dont on ne peut jurer qu’elle serait vouée à l’échec. La municipalité avait en effet déjà tenté de faire voter un texte analogue il y a deux ans, texte qui avait finalement été déclaré irrecevable par le tribunal administratif en mai dernier à l’issue d’une longue procédure.

En l’occurrence elle semble tout de même s’être montrée particulièrement précautionneuse et pourrait avoir donné le la d’une nouvelle impulsion outre-Rhin, où le photovoltaïque est déjà très implanté.

Reste un challenge de poids : « solariser » des bâtiments appartenant au patrimoine historique sans pour autant générer un préjudice visuel. On compte sur leurs responsables pour ménager la chèvre et le chou.

Crédit photo : flickR – Wayne National Forest
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !