NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Qatar : la Coupe du Monde de football 2022 en hiver ?

Qatar : la Coupe du Monde de football 2022 en hiver ?
Evoquant les organismes des joueurs, le président de la FIFA Sepp Blatter a dit s'attendre à ce que la Coupe du Monde 2022 se déroule en hiver

La proposition de Franz Beckenbauer sera-t-elle retenue ? Le président de la FIFA Sepp Blatter vient en tout cas de déclarer, en marge du match d’ouverture de la Coupe d’Asie des Nations, « s’attendre » à ce que les instances dirigeantes dérogent à la tradition estivale. « Nous avons le temps d’examiner cette question [...] mais nous devons déterminer quelle est la période la plus appropriée pour une Coupe du monde réussie, ce qui signifie janvier ou la fin de l’année », a-t-il précisé. « Quand vous jouez au football, vous devez protéger les principaux acteurs, les joueurs », a ajouté M. Blatter, beaucoup moins regardant sur ce sujet capital jusqu’ici.

Également favorables à un réaménagement du calendrier, le président de l’UEFA Michel Platini, le sélectionneur italien de l’équipe nationale d’Angleterre Fabio Capello, celui de la Mannschaft Joachim Löw (NDLR : lequel s’est tout de même inquiété d’une ferveur populaire moindre en Europe) et la FIFPro (syndicat international des joueurs) doivent se frotter les mains, eux qui estiment de concert que l’organisation d’une grand-messe du ballon rond sous une chaleur accablante est déraisonnable.

La « parade » invoquée par les organisateurs, à savoir des stades entièrement climatisés, ne les a en tout état de cause pas davantage convaincus que les écologistes, qui avaient été nombreux à monter au créneau une fois connu le verdict de la FIFA. Rappelons que Yann Arthus-Bertrand, lui, a été la caution environnementale de la candidature qatarie et a soutenu n’avoir rien touché pour la défendre.

Preuve que les considérations écologiques ont pris du galon ces dernières années, ils avaient été beaucoup moins nombreux à s’insurger du fait que des matches de la Coupe du Monde 1994, qui s’est déroulée aux États-Unis, se soient disputés dans des stades où la température flirtait avec les quarante degrés celsius…

Elle serait de l’ordre de vingt-quatre degrés celsius et il ne serait bien sûr plus question de « clim » si le tournoi devait se disputer en décembre ou en janvier, ce qui se traduirait par une consommation énergétique beaucoup moins importante que redouté et devrait atténuer le courroux des défenseurs de l’environnement.

Auquel cas l’organisation des championnats serait en revanche complètement chamboulée. Un chantier qui, à n’en pas douter, prendrait beaucoup de temps, à moins que la FIFA n’instaure une grande trêve hivernale mondiale. Dans les deux cas il faut néanmoins s’attendre à ce que les clubs inquiets pour les organismes de leurs poulains montrent les crocs. Ainsi va le foot...

Crédit photo : flickr - Daly3d
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !