NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Près de 2.000 travailleurs de Fukushima risquent un cancer de la thyroïde

Alors qu’en fin d’année dernière TEPCO déclarait que moins de 200 travailleurs de la centrale étaient à risque, c’est finalement près de 10 fois plus de travailleurs qui sont susceptibles de souffrir d’un cancer de la thyroïde en raison des radiations.

La catastrophe nucléaire qui a suivi le tremblement de terre de Fukushima a profondément affecté le peuple japonais, et a changé en partie la vision que beaucoup de personnes avaient du nucléaire. Si 18.000 personnes ont officiellement été tuées dans le tremblement de terre, aucun décès n’a aujourd’hui été recensé comme étant dû aux radiations émises suite à la catastrophe nucléaire. Il se pourrait malheureusement bien que cela change dans les prochaines années.

Sur les 1.973 personnes concernées, qui ont été exposées à des niveaux de radiation élevées, environ 10% faisaient partie des équipes de nettoyage qui ont été en charge de limiter et de contenir les dégâts causés par l’accident. Tous n’ont pas encore subi de tests mais des risques importants existent compte tenu des radiations subies, alors même que ces personnes ont tenté au péril de leur vie de contenir la catastrophe.

Le bilan pourrait encore s’alourdir, dans la mesure où les eaux souterraines sont également contaminés. Quatre décennies seront selon la société nécessaires pour contenir entièrement les effets de la catastrophe. D’ici là, les employés et l’environnement doivent être au maximum préservés.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !