NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Pour les consommateurs, Toyota est LA marque green par excellence

Pour les consommateurs, Toyota est LA marque green par excellence
Une étude menée par le cabinet Interband révèle les consommateurs sont souvent victimes de greenwashing de la part des grands groupes industriels

Voitures hybrides, véhicules électriques, cosmétiques bio : ce n’est pas nouveau, les consommateurs sont de plus en plus attentifs à la façon dont sont fabriqués les produits qu’ils achètent, en particulier en termes de respect de l’environnement. Il n’est cependant pas rare qu’ils soient bernés et que le greenwashing mené par certains grands groupes soit particulièrement efficace. Le cabinet  d’études Interband a établi le classement des marques les plus green. Ce leadership surprendra peut-être ceux qui suivent de près l’actualité automobile, mais le fait est que Toyota en occupe première place.

10 000 personnes originaires d’une dizaine de pays dont la France ont été interrogées sur la crédibilité des allégations environnementales des entreprises. En parallèle, Interband a corrélé les informations collectées avec les performances écologiques réelles desdites entreprises, en prenant en compte plusieurs critères comme le système de management environnemental, les mesures de réduction visant à réduire les émissions de CO2 ou encore la politique d’achat durable. Le secteur de l’automobile s’est nettement détaché,  grâce sans doute à l’importance grandissante du marché des « véhicules propres ». Toyota récolte par exemple directement les fruits de sa stratégie de différenciation avec sa voiture hybride Prius, rodée mais qui ne parviennent pas toujours à masquer certaines insuffisantes. Il y a toutefois, le plus souvent, une nette différence entre ce que perçoivent les consommateurs et la réalité.

Ainsi le groupe japonais, tout en procédant au verdissement de quelques-uns de ses sites de production, notamment celui de Diest (Belgique), et sans pour autant négliger complètement les véhicules zéro émission, a jeté son dévolu sur l’hybride tandis que d’autres comme Renault se sont concentrés sur l’électrique. Jouissant elles aussi d’une bonne cote auprès des consommateurs, les entreprises Honda, Ford et Apple sont de leur côté régulièrement mises à mal par Greenpeace, qui prend moins pour argent comptant des campagnes publicitaires certes bien rodées mais qui ne parviennent pas forcément à masquer toutes les insuffisances.

A contrario, certains groupes ne parviennent pas à valoriser leurs efforts environnementaux. Peut-être désireux justement de se prémunir contre l’accusation de greenwashing, Nokia, Dell ou encore Hewlett-Packard se montreraient trop prudents dans leur communication alors que leur volonté d’améliorer leur performance environnementale est réelle. Partenaire de la Fondation Nicolas Hulot, ce qui a valu à l’ancien présentateur d’Ushuaïa beaucoup de critiques en amont des primaires EELV (Europe Ecologie-Les Verts), la multinationale L’Oréal ne se hisse qu’en 14ème position, alors même qu’il projette de réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre (GES), sa consommation en eau et sa production de déchets d’ici 2015.

Mais le spécialiste des cosmétiques français s’en tire tout de même à bon compte, se situant juste derrière Danone, groupe qui s’est lui aussi fixé des objectifs écologiques ambitieux.

Ce classement démontre tout de même que bien des entreprises sont disposées à enjoliver la réalité. C’est donc aux consommateurs de faire preuve de bon sens et de développer leur culture green pour ne pas s’en laisser conter…

Crédits photos : flickr – Mariordo59 / Sambidudek
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • polo

    Je suis d’accord, il y a parfois et même bien souvent un décalage entre ce que perçoit le consommateur et la réalité