NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Réchauffement climatique : le Parlement européen adopte une position commune avant Cancún

Réchauffement climatique : le Parlement européen adopte une position commune avant Cancún
Le Parlement européen espère voir une UE ambitieuse et soudée à Cancún

Les eurodéputés ont appelé les représentants de l’Union réunis à partir de lundi à Cancún (Mexique) à revoir leurs ambitions à la hausse.

Bien que certaines querelles internes n’aient pu être évitées, celles-ci l’empêchant de parler d’une seule et même voix, « l’Europe n’était pas désunie à Copenhague », nous disait hier l’ambassadeur français chargé des négociations sur le changement climatique Brice Lalonde.

Elle pourrait cependant faire mieux qu’au Danemark en faisant bloc à Cancún, théâtre à compter de lundi et jusqu’au 10 décembre prochain du grand rendez-vous climatique de l’année. Eu égard au contexte politique outre-Atlantique et à l’intransigeance des autorités chinoises, l’ancien ministre de l’Environnement, pas plus que la grande majorité des experts, ne se fait guère d’illusions quant à la signature d’un accord contraignant. Il croit en revanche que des avancées déterminantes pourraient être scellées dans la station mexicaine, laquelle n’aura selon toute vraisemblance pas l’honneur de recevoir des chefs d’État – ce qui ne fera pas pour autant de la réunion à venir un sommet « au rabais » et, étant donné les insurmontables tensions à Copenhague, est peut-être un petit mal pour un grand bien.

Le projet de lutte contre le réchauffement climatique sur lequel se sont entendus des élus locaux du monde entier en fin de semaine passée pourrait être une source d’inspiration pour les négociateurs. La position du Parlement européen, officiellement adoptée hier, est quant à elle de nature à faire réfléchir les délégations européennes rassemblées à Cancún.

Parviendront-elles à accorder leurs violons ? Les parlementaires ont en tout cas réussi à accorder les leurs et ont adressé à l’Union Européenne (UE) un signal fort, l’appelant de concert à être plus ambitieuse sur le climat et à résoudre les contradictions de sa diplomatie climatique.

« L’Union Européenne doit indiquer clairement qu’elle est prête à prolonger Kyoto »

« Le Parlement a exigé que l’UE abandonne son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 20 % en 2020, quelles que soient les avancées des négociations. Des études récentes montrent que cet objectif est obsolète : il sera atteint sans effort ! [...] Les gouvernements européens doivent maintenant passer à un objectif de 30 % », a commenté l’eurodéputé Vert Yannick Jadot à l’issue du vote parlementaire. Et d’ajouter : « le Parlement appelle l’UE à résoudre ses conflits internes, à parler d’une seule voix, et à indiquer clairement qu’elle est prête à prolonger Kyoto ». Car il n’est plus question désormais de dépasser ce Protocole censé expirer en 2012, objectif dont l’échec des tractations à Copenhague a prouvé qu’il était encore hors de portée pour la communauté internationale.

Présidente de la Commission Développement du Parlement européen – et candidate possible au scrutin présidentiel de 2012 – , Eva Joly (Europe Écologie-les Verts) a pour sa part estimé que « la question de l’aide climatique aux pays en développement (PED) (pèsera) sur les négociations à Cancún ».

« Malheureusement l’UE [...] a ponctionné allègrement l’aide publique au développement [...] Cela risque de porter gravement atteinte à ses relations avec les pays du Sud », analyse l’ex-magistrate.

Face à des États « méridionaux » dont il ne fait aucun doute qu’ils défendront bec et ongles une meilleure prise en compte de leurs intérêts, l’Europe et les pays riches dans leur ensemble n’auront pas intérêt à se manquer. Tout en s’employant à ne pas faire le lit d’une future tyrannie des faibles, ils devront donner davantage de consistance à leurs engagements financiers.

La tâche est immense mais il y a un précédent récent, le sommet de Nagoya (Japon), qui démontre que les divergences entre puissances occidentales et PED n’ont rien d’une fatalité. Ces discussions-ci sont au moins autant sinon plus complexes. L’urgence, elle, est la même, et les perspectives de progrès sensiblement identiques.

Crédit photo : Wikimedia Commons – Jef132 / flickr – PriceTravel Mexico
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !