NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Primaire EELV : premier débat entre Eva Joly et Nicolas Hulot

Primaire EELV : premier débat entre Eva Joly et Nicolas Hulot
Le premier débat entre les candidats à la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a eu lieu, hier à Toulouse (Haute-Garonne). Le prochain aura lieu après-demain à Paris

Les quatre candidats à l’élection primaire d’Europe Ecologie – Les Verts (EELV) participaient hier à leur premier débat « non-contradictoire » à Toulouse (Haute-Garonne).

Pour la primaire de 2007 des Verts, Yves Cochet et Dominique Voynet avaient eu droit à cinq petites minutes pour tenter de convaincre les militants. Les quatre candidats au tout premier scrutin primaire du nouveau parti écologiste ont eu droit à nettement plus de temps hier soir. La Secrétaire nationale du parti fraîchement réélue Cécile Duflot a ouvert le bal avec une courte introduction.  Elle a ensuite laissé s’exprimer les postulants, à savoir Eva Joly, Nicolas Hulot, Stéphane Lhomme et Henri Stoll.

L’ancien présentateur d’Ushuaïa était attendu au tournant après ses propos concernant un éventuel rapprochement avec Jean-Louis Borloo. « Il n’y a pas de compatibilité culturelle avec la droite » a-t-il affirmé, tout en estimant qu’il « ne faut pas avoir peur de s’ouvrir ». Mme Joly en a profité pour rebondir illico. « Nous somme une grande maison mais ceux qui soutiennent le bouclier fiscal ou l’expulsion des Roms ne peuvent pas avoir leur place » a-t-elle asséné. Président de l’Observatoire du nucléaire et farouche opposant à M. Hulot, M. Lhomme a renchéri, estimant que le Grenelle de l’environnement porté par l’ex-ministre de l’Ecologie jusqu’à son départ du gouvernement en novembre dernier est « une tromperie ».

premier débat entre Hulot et Joly pour la primaire écologiste

Le nucléaire au cœur des discussions

Sans grande surprise, le thème-phare de ce débat a cependant été l’énergie nucléaire. Mme Joly plaide pour une sortie d’ici vingt ans mais l’urgence à ses yeux est de fermer toutes les vieilles centrales nucléaires – en particulier celle de Fessenheim (Haut-Rhin) – et de stopper tout de suite la construction du réacteur EPR (Evolutionary Power Reactor). M. Hulot s’est montré plus évasif que sa rivale, préférant mettre en avant les perspectives d’évolution des énergies renouvelables, capables selon lui de « combler tous nos besoins d’ici à 2050 ». Stéphane Lhomme, lui, envisage une sortie de l’énergie atomique d’ici dix ans qui apparaît néanmoins peu réaliste compte-tenu du fait que les quatre cinquièmes de l’électricité française proviennent du nucléaire.

Cette première confrontation a donc fait apparaître des divergences entre les candidats mais ce premier débat, qui se voulait « non-contradictoire », a tenu toutes ses promesses. Les quatre challengers se retrouveront dès jeudi à Paris puis à Lille (Nord) le 15 juin prochain. Ces deux rendez-vous devraient être déterminants dans le choix des militants. Ils sont actuellement plus de 25 000 inscrits pour participer à la désignation du futur candidat à l’élection présidentielle. Les sympathisants ont encore jusqu’au 10 juin midi pour s’inscrire.  Le suspense, lui, reste entier.

Crédits photo : Wikimedia- N4thaniel / Olivier Tétard
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Débat extrêmement intéressant qui mérite d’être remarqué !

  • https://www.aftonbladet.se nyheter

    nyheter…

    [...]Every after in a although we pick out blogs that we read. Listed below are the most up-to-date web-sites that we choose [...]…