NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Grenelle : la Fondation Hulot quitte le navire

Grenelle : la Fondation Hulot quitte le navire
Dès le 6 mai prochain, la loi Grenelle retournera à l’Assemblée Nationale, pour être à nouveau débattue

Le report de la taxe carbone a laissé des traces. Sévèrement critiqué par l’opposition et par la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Chantal Jouanno, il a aussi suscité la colère des milieux écologistes. Parmi elles, la Fondation Nicolas Hulot (FNH), qui a annoncé qu’elle suspendait sa participation aux groupes de travail organisés dans le cadre du Grenelle de la mer et de l’environnement. Une décision qui a pris de court l’ensemble des participants.

« L’abandon pur et simple de la taxe carbone [...] est symptomatique du net recul de la classe politique qui, à droite comme à gauche, n’a pas pris la mesure des enjeux écologiques», s’est insurgée la fondation dans un communiqué. Le choix du gouvernement de conditionner l’instauration de cette mesure à un hypothétique accord européen n’est cependant pas la seule raison à ce départ précipité : Nicolas Hulot regrette également que les réflexions des groupes de travail « soient de moins en moins suivis d’effet ».

La suspension de la taxe carbone préoccupe les associations, qui ont adressé une lettre ouverte du chef de l’Etat dans laquelle elles ont émis les plus vives réserves sur la poursuite des engagements pris dans le cadre du Grenelle.  Sommé d’ « organiser dans les plus brefs délais une réunion avec les ONG » pour confirmer les dispositions votées en juillet dernier, Nicolas Sarkozy est plus que jamais dans leur viseur. La crainte de voir le Grenelle de la mer boire la tasse, elle, est aujourd’hui bien réelle.

Flickr - ellbrown
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !