NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Croissance verte : 90 000 emplois créés depuis 2006

Croissance verte : 90 000 emplois créés depuis 2006
Selon l’ADEME 90 000 emplois verts ont été créés entre 2006 et 2009. Un constat encourageant.

Chaque année, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) consacre une étude aux marchés et aux métiers des secteurs de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables (afin de fournir des données au futur Observatoire National des Métiers de la Croissance Verte qui sera mis en place dans le courant de cette année 2010). Et les résultats de cette enquête sont extrêmement positifs : le nombre d’emplois directs liés aux activités durables (exportations comprises) est passé de 204 000 en 2006 à 294 000 en 2009, soit pas moins de 90 000 créés en trois ans !

L’ADEME considère cette flambée des emplois créés dans l’économie verte (voir par ailleurs) comme

« Une évolution cohérente avec les estimations précédentes des emplois concernés par le Grenelle de l’environnement ». Elle affiche également un optimisme de circonstance : « Avec une croissance de 28 % sur la période 2006-2008, les biens et services contribuant à l’amélioration de l’efficacité énergétique et au développement des énergies renouvelables sont l’un des secteurs qui résistent le mieux à la crise économique ». 500 000 emplois « verts » sont d’ores et déjà prévus pour 2012.

De surcroît, le marché du développement durable a franchi cette barre symbolique des 50 milliards d’euros en 2008. Chiffre qui a culminé à 57 milliards en 2009. Toujours selon les conclusions de l’analyse : « La croissance est tirée par les énergies renouvelables (en particulier le photovoltaïque et les pompes à chaleur) et l’amélioration de l’efficacité énergétique dans les transports (infrastructure de transport collectif et ventes de véhicules neufs de classe A et B) ».

Ces statistiques encourageantes viennent s’ajouter aux estimations du cabinet américain Boston Consulting Group qui prévoyait la création de 600 000 emplois d’ici à 2020 pour une activité économique de 450 milliards d’euros.

Le rapport met toutefois en lumière quelques difficultés qu’il va falloir surmonter :  « On note cependant un léger retard dans la croissance de la production physique d’énergie renouvelable tandis que le taux de croissance des réalisations dans la rénovation thermique du logement existant reste inférieur au niveau nécessaire pour atteindre les objectifs de 2012 (…) « la mise en place du Fonds chaleur d’un côté et le succès de l’éco-PTZ de même que celui des programmes de formation de main d’œuvre devraient remédier à ces retards ».

En effet, le chantier de l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le secteur résidentiel a progressé de seulement 10 % par an en moyenne (14% en 2009) sur la période 2006-2009. Il faudrait désormais que la croissance atteigne 21% par an jusqu’en 2012 pour que les objectifs du Grenelle de l’environnement soient respectés (400 000 rénovations lourdes d’ici 2013).

Face à la morosité économique et financière qui ébranle le monde depuis deux ans, l’écologie s’affirme donc de jour en jour comme une des clefs de voûte de la reprise.

Crédit photo : flickr – OregonDOT
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !