NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Philips repousse les limites de l’éclairage green

Philips repousse les limites de l'éclairage green
Soumise à de nombreux tests, cette ampoule pourrait durer trente-cinq ans...

Retiré du marché des téléviseurs depuis avril – il était le dernier grand groupe européen à en produire -, le géant néerlandais n’en reste pas moins un acteur majeur de l’électroménager, de l’équipement médical et de l’éclairage. Cent-vingt ans après sa création par les frères Gérard et Anton Philips, l’entreprise continue aussi de surprendre. En témoigne cette ampoule LED (Light Emitting Diode) qui est officiellement la plus verte jamais conçue pour remplacer une ampoule « bulbe » standard de 60 watts (W). Elle vient en effet de remporter un concours lancé par le Département américain de l’Énergie qui était réservé aux ampoules « à haute performance et peu énergivores » ayant vocation à se substituer aux traditionnelles lampes à incandescence.

« Il s’agit probablement de l’ampoule la plus testée de l’Histoire », a indiqué le responsable du programme éclairage au sein du Département de l’Énergie James Brodick, histoire sans doute de rassurer les consommateurs qui auraient peur de se brûler au contact de cette ampoule qui, si tout se passe comme prévu, sera commercialisée à partir de l’an prochain outre-Atlantique. Son prix, lui, pourrait dépasser les quarante dollars (un peu plus de vingt-huit euros), ce qui pourrait de prime abord sembler rédhibitoire pour une simple ampoule.

L’investissement en vaut néanmoins la chandelle : rien qu’en 2010, environ neuf cent soixante-dix millions d’ampoules 60 W ont été installées aux États-Unis (soit plus de trois par habitant); or si tout le monde achetait une LED Philips en lieu et place de ces ampoules plus énergivores, il en résulterait des économies annuelles de quelque trois milliards neuf cents millions de dollars (deux milliards trois cent vingt millions euros) en électricité et de vingt millions de tonnes de CO2. Des chiffres impressionnants et qui justifient une éco-conversion dans les plus brefs délais…

La nouvelle ampoule de Philips durerait en outre, a minima, vingt-cinq mille heures, ce qui signifie que l’acheteur pourrait l’utiliser trente-cinq années de rang sans devoir en changer (!) L’autonomie des ampoules traditionnelles de soixante W, elle, oscille entre mille et trois mille heures, soit une durée de vie comprise entre un et deux ans.

Deux cents exemplaires ont été passés à la loupe pour déterminer si le nouveau bébé green du groupe batave parvenait à la fois à ne pas franchir la barre des 10 W, à produire une lumière « blanche et chaude » et à rester opérationnelles avec des gradateurs. Un autre panel a été soumis à des variations de températures, à l’humidité, aux vibrations et à toute une flopée de tests de résistance et deux cents autres ont fait l’objet d’un test de longévité. Les obstacles étaient donc nombreux mais les ampoules les ont tous franchis. Mieux : mille trois cents d’entre elles ont été installées dans des lieux publics – un supermarché à Sacramento (Californie), un McDonald’s à Jackson (Mississippi) ou encore un musée d’art dans l’Oregon – et elles ont fait l’unanimité.

Il y a six mois, la Philips MASTER LEDbulb 12 W devenait la première ampoule équivalent 60 W à se voir attribuer le label Energy Star. Une distinction que ce nouvel opus devrait à son tour obtenir sans encombre.

Crédits photos : NC / Wikimedia Commons – Anton Benutzer
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • daniel d

    Super ! il faut juste éviter de la faire tomber…

  • winnie34

    Qu’en est-il de son recyclage ?

  • Jean-Louis Assié

    Civilight fabrique une ampoule LED E27 de 10 WATT produisant 810 lumen et qui est déjà en vente en France sur le site kryona.fr au prix de 32 € TTC