Pesticides

Du latin « pestis », le fléau et « caedo , caedere » qui signifie tuer, ils ont pour but d’assurer des récoltes régulières et de qualité en luttant contre les organismes nuisibles. Ainsi, les fongicides luttent contre les maladies causées par des champignons (mildiou, oïdium, carie), les insecticides contre les insectes (puceron par exemple) et les herbicides contre les mauvaises herbes (ortie, chiendent). Les nématicides sont quant à eux destinés à prévenir l’attaque des vers, les acaracides luttent contre les acariens et les rodonticides sont chargés de repousser les rongeurs. Un pesticide est composé d’une matière active, le plus souvent toxique, et d’adjuvants (solvants, diluants ou émulsifiants). Les pesticides ont un impact réel sur l’environnement et doivent donc être utilisés de manière maîtrisée. La France étant un des plus grands consommateurs de pesticides au monde, le Grenelle de l’Environnement a prévu de réduire « si possible » de moitié l’utilisation des pesticides en France d’ici à 2018. L’INRA a réalisé une étude qui prévoit qu’une réduction de 30% de l’usage de pesticides est envisageable puisqu’elle n’affecterait pas de manière trop importante les rendements des cultures.