NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Orangs-outans et requins-baleines au bord de l’extinction

L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) s’inquiète pour l’avenir de certaines espèces, fortement menacées par les retombées nocives de l’activité humaine. Cette ONG connue pour son engagement en faveur de la protection de la faune et de la flore mondiale tire la sonnette d’alarme : à Bornéo, orangs-outans et requins-baleines sont sur le point de disparaître.

Les orangs-outans de Bornéo sont des primates qui vivent en liberté dans les forêts tropicales humides qui composent cette île du Sud-Est de l’Asie. Les populations de ce primate arboricole sont cependant en train de se réduire de manière dramatique sous l’effet de la déforestation (légale ou sauvage, qui vise à accroitre la taille des plantations d’huile de palme) et la contrebande (l’orang-outan est vendu à des zoos ou comme animaux de compagnie).

Selon les chiffres publiés par l’UICN, les orangs-outans de Bornéo ne seraient plus que 100.000 individus aujourd’hui (contre 288.500 en 1973). Une situation catastrophique qui pourrait s’empirer si rien n’est fait pour protéger ce primate : au rythme actuel (entre 2.000 et 3.000 orangs-outans sont tués chaque année) la population totale de l’espèce pourrait tomber à 47.000 individus d’ici 2025.

“Il est alarmant de voir ces espèces emblématiques se rapprocher de l’extinction”, estime Jane Smart, directrice du programme mondiale de l’UICN. Les orangs-outans de Bornéo sont désormais classés “en danger critique”, soit la dernière étape avant l’extinction d’une espèce à l’état sauvage.

“C’est la première fois depuis des dizaines d’années que nous avons une idée très précise de la population d’orang-outan à Bornéo et de son évolution. Et comme les orangs-outans sont une espèce dont la gestation est très lente [9 mois comme l'homme, NDLR], les pertes dues à la chasse et la destruction de leur habitat naturel sont extrêmement graves et seront très dures à réparer”.

Même problématique du côté du requin-baleine dont la population s’est réduite de moitié au cours des 75 dernières années : selon les experts, ils ne seraient désormais plus que 100.000 individus. L’UICN classe donc le plus grand poisson vivant actuellement sur Terre dans la catégorie des animaux “en danger”.

Là aussi, les requins-baleines sont victimes des pratiques irresponsables de l’homme. Les populations de requin-baleine sont en effet fortement impactées par la pêche à grande échelle pratiquée en mer de Chine et d’Oman. Les requins y sont très prisés pour leur viande, mais également pour leurs ailerons.

“La pêche internationale de ces requins est réglementée mais il faut œuvrer davantage à les protéger sur le plan national”, explique l’UICN pour qui les mesures prises par les autorités en Inde, aux Philippines et à Taïwan sont insuffisantes.

“Comme les requins-baleines et les thons sont souvent présents dans les mêmes eaux, ils sont fréquemment capturés par les pêcheurs ciblant le thon”, précise également l’UICN. Ce phénomène explique par la même occasion la diminution rapide de la population des requins-marteaux planeurs.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.5vn6ey9c63v4bwct5vwc4.com/ 5vn6ey9c63v4bwct5vwc4

    Title…

    [...]we prefer to honor quite a few other world wide web internet sites around the web, even if they aren’t linked to us, by linking to them. Beneath are some webpages really worth checking out[...]…

  • http://www.nt54wcm85nvw4t4covtw.com/ nt54wcm85nvw4t4covtw

    Title…

    [...]check below, are some absolutely unrelated web-sites to ours, even so, they may be most trustworthy sources that we use[...]…

  • http://www.2cn48527tbx34cwtv425d.com/ 2cn48527tbx34cwtv425d

    Title…

    [...]here are some hyperlinks to internet sites that we link to since we consider they may be worth visiting[...]…