NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Notre poison quotidien : panique dans nos assiettes !

Notre poison quotidien : panique dans nos assiettes !
Les produits chimiques sont présents dans la plupart de nos fruits et légumes

Nous ingérons chaque jour des substances nocives pour notre organisme, essentiellement par le biais de produits alimentaires qui font aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien. Sont-ils pour autant incontournables ? Si nous connaissons tous ou presque les failles du modèle agricole actuel, le fait est que la majorité d’entre nous semble résignée, même si les consommateurs sont de plus en plus nombreux à opter pour des denrées bio.

Nos habitudes alimentaires peuvent et même doivent devenir plus saine. Tel est le message que délivre Marie-Monique Robin dans son documentaire Notre poison quotidien.

Après le Monde selon Monsanto, sorti en 2008, notre consoeur, qui a grandi dans une ferme, a de nouveau chargé la mainmise des grandes multinationales. En partant d’un constat implacable : « la chaîne alimentaire commence dans le champ du paysan », lequel est aujourd’hui, France Nature Environnement (FNE) et le WWF nous l’ont rappelé si besoin était il y a quelques jours à peine, infesté de produits chimiques. Insecticides, herbicides, fongicides et autres engrais tiennent le haut du pavé et le fait est qu’un agriculteur désireux de (re)passer à un mode naturel se heurte à bien des obstacles. Il est en effet dépendant de la demande et des prix, et si l’agriculture bio continue de progresser en France, les autorités ont révisé leur soutien financier à la baisse, rendant pour ainsi dire irréaliste l’objectif fixé dans le cadre du Grenelle de l’environnement de 20 % de la surface agricole utile (SAU) dédiée au bio à l’horizon 2020.

La mauvaise réputation de l’agriculture française n’est pas usurpée, l’Hexagone étant actuellement le plus gros consommateur de produits chimiques en Europe (80 000 tonnes par an pour l’agriculture seule). Parmi les substances pointées du doigt par Mme Robin, on trouve aussi l’aspartame et le fameux bisphénol A, dont l’innocuité est très loin d’avoir été démontrée.

Pire, de nombreuses études ont établi un lien entre une exposition à long terme et le déclenchement de maladies graves comme certains cancers et la maladie de Parkinson. Aussi le consommateur se doit, quitte à payer un tout petit peu plus cher, d’investir dans des produits portant le logo AB (agriculture biologique) ou des produits naturels. Il en va de sa santé et par extension de celle de la planète.

Diffusé le 15 mars prochain sur Arte, Notre Poison Quotidien doit nous convaincre de franchir ce Rubicon vert.

Image de prévisualisation YouTube

Crédit photo : flickr – jean-louis zimmermann
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • pierre d

    On ne sait plus qui croire, ni quoi manger…

  • jf

    L’idéal serait quand même que les produits saints soient à la portée de tout le monde, et pas seulement des personnes pouvant mettre “quelques euros de plus” !