NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Noël, les bons conseils écolos de l’ADEME (1/2)

L'ADEME recommande de choisir des décorations en bois, en papier ou en végétaux.
Les sapins végétaux peuvent être replantés ou être compostés, rappelle l'ADEME à quelques jours des fêtes de Noël.

Un Noël « vert » commence par bien choisir son sapin et ses décorations. Explications.

Les fêtes de Noël approchent à grands pas, avec des excès alimentaires en prévision pour nombre d’entre nous. La célébration de la naissance du Christ ne saurait néanmoins être synonyme de relâchement en matière de protection de l’environnement, d’autant que quelques éco-gestes ô combien faciles peuvent suffire pour passer un Noël « écolo ».

Le choix du sapin tout d’abord. Mieux vaut jeter son dévolu sur un arbre labellisé FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières), ce qui signifie qu’il est issu de forêts gérées durablement, même si les conifères ainsi certifiés ne sont pas les plus faciles d’accès. Contrairement à leurs pendants naturels, les sapins artificiels, eux, peuvent durer plusieurs années, mais sont généralement jetés au bout de trois ans en moyenne, affirme l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), selon laquelle cette durée de vie est « trop courte pour obtenir un vrai bénéfice environnemental ».

Et de conseiller à ceux qui préfèrent le sapin végétal (NDLR : une écrasante majorité de nos compatriotes), coupé ou en pot, de penser à le replanter ou de s’organiser « pour le faire composter [dans (son) jardin ou par les services de (la) mairie par exemple] ».

Ne pas abuser des décorations

Les décorations peuvent elles aussi avoir une empreinte carbone différente. Pour la réduire au maximum, il faut se souvenir que « chacun peut vérifier le prix et la consommation électrique de la guirlande ou de l’illumination convoitée et sélectionner les moins énergivores ». L’ADEME souligne en outre, non sans raison, que « si les décorations électriques illuminent l’intérieur, elles ne sont pas les seuls objets qui peuvent mettre en valeur un logement au moment des fêtes de fin d’année ». À ce titre, on peut tout à fait opter pour des décorations originales en bois, en papier ou en végétaux, disponibles dans de nombreuses enseignes et réutilisables au fil des ans, ce sans rien sacrifier à l’esthétique.

« Lorsqu’elles ne sont plus nécessaires (en journée, si personne n’est dans la pièce, en partant se coucher), il est préférable d’éteindre les guirlandes intérieures et extérieures : cela permet de faire des économies d’énergie et d’allonger la durée de vie de ces illuminations », rappelle également l’Agence. Des habitudes comportementales très simples qui doivent devenir la norme. Parce que Noël peut aussi devenir une bonne occasion de respecter une nature qui en a le plus grand besoin.

Crédits photos : flickr / Laura Bittner - Lucas Maystre
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !