NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Nicolas Hulot sera candidat… sauf improbable revirement de situation

Nicolas Hulot sera candidat... sauf improbable revirement de situation
Actuellement à la recherche de nouveaux mécènes pour sa Fondation, Nicolas Hulot devrait toutefois présenter son projet présidentiel devant le Conseil fédéral d'Europe Ecologie-Les Verts les 2 et 3 avril prochains

L’écolo préféré des Français et Eva Joly se sont de nouveau rencontrés hier soir. Au menu : les primaires au sein d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), scrutin dont tout indique qu’il y prendra part.

Les médias ne parlent plus que de lui. Réalisé entre les 5 et 6 mars, un sondage Harris Interactive crédite Marine Le Pen de 24 % des intentions de vote lors du premier tour du prochain scrutin présidentiel. Euphorique depuis plusieurs semaines, bénéficiant à la fois des difficultés de la majorité et du climat d’incertitude qui règne au sein de l’opposition, la candidate frontiste devancerait Dominique Strauss-Kahn et le président sortant de respectivement un et trois points.

À l’origine d’un véritable séisme, l’enquête de l’Institut atteste cependant aussi de la bonne tenue de “DSK“, qui dans le cas d’un second tour face à la candidate d’extrême-droite bénéficierait d’un réservoir de voix plus important.

Le président du FMI, qui s’est entretenu avec Nicolas Hulot le mois dernier, continue cependant de faire durer le suspense. L’animateur aurait quant à lui pris sa décision : il participera aux élections primaires écologistes.

Fort d’une cote de popularité supérieure à celle d’Eva Joly, qui a eu bien des difficultés à dissimuler son exaspération devant les tergiversations de « Sain Nicolas » ces dernières semaines et ne récolte que 7 % des intentions de vote dans le sondage précité, ouvertement soutenu par certains cadres d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), Nicolas Hulot serait plus que jamais « déterminé à y aller » si l’on en croit l’eurodéputé du nouveau parti écologiste Yannick Jadot, interrogé par nos confrères de L’Express.

Une organisation complexe

« Il se prépare à cette primaire, même s’il réserve sa décision », a néanmoins tempéré le parlementaire. Même prudence de la part de Jean-Paul Besset, ami de longue date du présentateur et pressenti pour lui succéder à la tête de sa Fondation, selon lequel, bien que « l’idée avance », « rien n’est encore officiel ».

Le face-à-face « amical et apaisé » - dixit ce même M. Besset – entre Nicolas Hulot et l’ancienne juge d’instruction a accouché d’une volonté partagée de travailler ensemble « et non l’un contre l’autre », rapporte l’hebdomadaire. Tous deux sont également d’accord sur la nécessité de faire de ces élections primaires une compétition « qualitative ».

Problème : Nicolas Hulot n’est pas encore un homme « libre » professionnellement parlant. Toujours sous contrat avec TF1, l’animateur devra se résoudre à abandonner Ushuaïa si d’aventure il franchissait le Rubicon politique. Auquel cas sa Fondation, apolitique et qui de fait ne peut être dirigée par un postulant à l’Élysée, pourrait par ailleurs perdre l’appui financier d’EDF et de L’Oréal.

Parallèlement aux négociations politiques, Nicolas Hulot doit donc partir en quête de nouveaux soutiens. Une tâche ardue qui explique en grande partie sa volonté de voir le vote interne reporté au mois de septembre, même si M. Besset assure qu’« il laissera à EELV la liberté de fixer la date qui lui semble la plus raisonnable ». D’après Le Monde, son projet ainsi que celui de Mme Joly seront tout de même présentés devant le conseil fédéral d’EELV les 2 et 3 avril prochains. Deux journées décisives pour le parti puisque dans le même temps ses responsables statueront sur le calendrier de la consultation.

Le match « amical » devrait donc officiellement commencer dans un peu moins d’un mois. Il était temps.

Crédits photos : Wikimedia Commons – Alvaro / Marie-Lan Nguyen
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • pierre d

    En effet, il serait temps qu’Hulot laisse tomber Ushuaia. À un moment, il faut bouger si on est sur de ses convictions !

  • vtourisme

    I y a toujours quelques incertitudes malgré tout

  • greenauto

    Et un de plus dans l’arène. A voir lors du prochain sondage du Parisien ;-)