NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Un plan européen pour sauver les abeilles

Un plan européen pour sauver les abeilles

La commission de l’Agriculture du Parlement européen demande que l’Union européenne (UE) renforce son soutien envers l’apiculture. Les eurodéputés viennent de voter un projet de résolution cette semaine qui doit maintenant être adopté en séance plénière.

Les abeilles et par ricochet la production de miel sont en chute libre sur le Vieux Continent. Pendant que la mortalité des apidés augmente,  le nombre d’apiculteurs, lui, décroît. Ces deux phénomènes pourraient avoir des répercussions sur la production alimentaire dans la mesure où elle dépend des abeilles à hauteur de 76 %, ainsi que l’ont rappelé les députés européens. Rappelons que 84% des espèces de plantes, cultivées ou non, sont pollinisées par les apidés, dont le sort préoccupe vivement les scientifiques mais aussi l’opinion publique internationale. La commission de l’Agriculture européenne a donc recommandé à l’UE de nouvelles mesures dans l’optique de la prochaine révision de la politique agricole commune (PAC). La législation devrait être réexaminée et les investissements, notamment dans la recherche, revus à la hausse. Les eurodéputés préconisent également de nouvelles règles en matière d’étiquetage ainsi que l’inclusion des maladies des apidés dans la politique vétérinaire de l’UE.

Des mesures concrètes et indispensables

La Commission souhaite en outre une meilleure transparence dans l’étiquetage des pots de miel, car si les importations représentent 40% du miel vendu sur le Vieux Continent, il existe une certaine confusion entre les nombreux pays européens importateurs. Le consommateur peut en effet avoir du mal à s’y retrouver et à savoir avec certitude d’où provient le miel qu’il achète. D’où la préconisation d’un renforcement des règles relatives à l’étiquetage afin de garantir la qualité du miel acheté. Les parlementaires estiment aussi que la mention “miel” ne devrait apparaître que pour des produits dont au moins 50 % des sucres proviennent du miel.


Quant au projet de sauvetage des abeilles, il prévoit entre autres des mesures efficaces de contrôle des maladies dont le parasite Varroa, qui touche fortement les colonies. L’accès aux médicaments pour sauver les ruches pourrait par ailleurs être étendu à toute l’UE grâce à des financements supplémentaires.

Les informations relatives aux effets des cultures OGM et à l’impact des pesticides sur certaines espèces d’abeilles, elles, seront vraisemblablement publiées afin de faire un « état des lieux » complet. C’est pourquoi, la commission suggère une révision de la réglementation sur les pesticides et les produits phytopharmaceutiques. Le projet de résolution envisage enfin le soutien de l’Union à la recherche sur les causes de surmortalité des abeilles.

Ces nouvelles mesures pourraient être autant de bouffées d’oxygènes pour des apidés dont on sait qu’ils sont indispensables à l’équilibre alimentaire de l’Homme. Elles doivent toutefois encore être approuvées par le Parlement, puis être appliquées. Une autre paire de manches.

Crédit photo : Picasa - Mike Nowak / wikimedia commons - Alvesgaspar
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !