NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Mini marée noire sur l’île de Nightingale

Mini marée noire sur l’île de Nightingale
Le photographe Andrew Evans a diffusé sur son blog des clichés bouleversants des ravages du pétrole sur les gorfous sauteurs

Crise nucléaire au Japon et raids en Libye obligent, l’info est presque passée inaperçue. Le 16 mars dernier, le cargo grec MV Oliva, qui transportait des graines de soja en provenance du Brésil et faisait route vers Singapour, a été victime d’une avarie, déversant plus de huit cents tonnes de fioul sur les côtes de l’île britannique très reculée de Nightingale.

Cette dernière fait partie de l’archipel Tristan da Cunha, dans l’Atlantique Sud, et demeure inhabitée depuis une éruption volcanique en 1961. Elle abrite toutefois une faune et une flore exceptionnelles et qui avaient encore été préservées jusqu’à maintenant.

Ce déversement d’hydrocarbures a provoqué d’importants dégâts sur la population des gorfous sauteurs du Nord  (Eudyptes chrysocome), une espèce de pingouins en voie de disparition, mais aussi sur celles des albatros au bec jaune et des albatros brun (ou albatros fuligineux à dos sombre).

Ironie du sort, le photographe du magazine National Geographic Andrew Evans avait prévu de se rendre à Nightingale pour photographier des gorfous sauteurs. Il est arrivé sur place quelques jours après la catastrophe et son projet initial s’est finalement transformé en reportage sur leur triste sort. De fait M. Evans a pu ramener la preuve en images que les gorfous sauteurs ont été touchés de plein fouet par ces déversements de pétrole. Quelque sept cent cinquante pingouins imbibés de pétrole ont pu être recueillis au large de l’île pour être nettoyés et soignés mais cette mini-marée noire est d’autant plus tragique qu’elle s’est produite à la fin de la saison de la mue pour cette espèce qui verra de surcroît son régime alimentaire contrarié, les poissons ayant inévitablement pâti eux aussi de la pollution.

Afin d’éviter que les pingouins retournent vers la mer, un vaste enclos provisoire a été construit. Une équipe d’intervention d’urgence a par ailleurs quitté l’Afrique du Sud et tente désormais de démanteler l’épave du cargo pour éviter un déversement plus important.

A noter enfin que cet accident s’est produit peu après que Barack Obama ait promis aux autorités brésiliennes la « technologie et le support » dont elles ont besoin pour développer leurs réserves de pétrole. Le chef de l’exécutif américain avait également ajouté que son pays serait un excellent client quand ils seront prêts à en vendre. Coïncidence troublante : le cargo naufragé transportait du pétrole du Brésil…

Image de prévisualisation YouTube

Crédit photo : National geographic - Andrew Evans
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • jc

    C’est scandaleux, cette information n’a pas du tout était relayé