NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les tigres de Sibérie respirent (un peu)

Les tigres de Sibérie respirent (un peu)
Le tigre blanc est, tout comme son homologue de Sibérie, l’une des espèces de tigres les plus menacées de la planète. Heureusement, quatre nouveau-nés ont vu le jour dans un zoo allemand et éloignent la menace d’une extinction prochaine.

Deux bonnes nouvelles tombent quasiment coup sur coup pour l’un des symboles les plus emblématiques des espèces animales en voie d’extinction, le tigre de Sibérie.

La Russie a en effet décidé de placer le pin de Corée, l’une des composantes fondamentales de l’habitat des tigres de Sibérie, sur la liste Appendix III de la CITES (NDLR : the Convention of International Trade in Endangered of Wild Fauna and Flora). Cette espèce d’arbres a vu sa demande exploser ces dernières années, ce qui a eu pour conséquence immédiate de mettre à mal les forêts tempérées de l’est de la Russie où tentent de vivre les derniers tigres de Sibérie.

C’est une nouvelle mesure encourageante prise par les autorités russes, après que Moscou ait décidé d’augmenter la surface totale des parcs nationaux pour que les nombreuses espèces en danger présentes sur le territoire russe, du tigre de Sibérie à l’ours polaire, soient mieux protégées.

« Le WWF-Russie accueille chaleureusement ces mesures pour réguler le commerce du pin de Corée, ce qui constitue une bonne nouvelle pour les populations locales dont le gagne-pain dépend du commerce des pignons de pin, ainsi que pour les tigres de Sibérie qui vivent là où ces arbres poussent » s’est ainsi réjoui Alexey Vaisman, directeur de programme pour le World Wildlife Fund (WWF) et de l’association TRAFFIC Europe-Russia.

On estime qu’environ 400 tigres de Sibérie survivent actuellement dans le grand est russe ainsi que dans le nord-est de la Chine, où les pignons des pins de Corée constituent l’une des sources de nourriture essentielles pour l’ensemble des espèces de tigre présentes dans la région. « Le destin du tigre de Sibérie est inextricablement lié à la sauvegarde du pin de Corée » confirme Pauline Verhlek, coordinatrice des programmes du WWF et de TRAFFIC sur les tigres.

Une autre espèce de tigre en danger d’extinction est le tigre blanc, dont il ne resterait que 250 spécimens à travers le monde. Quatre nouveau-nés ont pourtant réussi à voir le jour dans un zoo du nord de l’Allemagne, pour le plus grand bonheur des visiteurs. La couleur blanche de leur pelage est leur principale faiblesse face aux conditions naturelles dans lesquelles ils n’arrivent généralement pas à survivre, car elle empêche ces tigres de se camoufler dans cette nature hostile. Mais pour les quatre bienheureux du zoo allemand, l’heure est plutôt aux petits soins.

Crédit photo : Flickr – Eustaquio Santimano
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !