NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

La pollution menace le bassin d’Arcachon

La pollution menace le bassin d’Arcachon

Le photographe Stéphane Scotto vient de projeter dans la mythique salle de spectacles de l’Olympia (Paris) son documentaire intitulé Le Bassin d’Arcachon, un paradis menacé, concentré d’images tournées entre 2007 et 2010. Avec de superbes vues aériennes prises au cours de ses nombreux vols en ULM, le photographe souhaitait interpeller le public mais aussi les élus concernés sur la protection d’un écosystème touché par la pollution.

Lagune mésotidale située dans les Landes de Gascogne entre les villes de La Teste-de-Buch, Lège-Cap-Ferret et le delta de Leyre (Gironde), le bassin d’Arcachon est largement ouvert sur l’océan Atlantique. Haut lieu du tourisme, il est malheureusement l’objet d’un déversement quotidien de soixante mille mètres cubes d’eaux usées, à seulement quatre cents mètres de la plage. Construit en 1974, le wharf (NDLR : appontement avançant dans la mer en étant perpendiculaire au rivage) du spot de surf de La Salie (Gironde), lui, se situe entre le bassin d’Arcachon et la ville de Biscarosse (Landes), à quatre kilomètres de la réserve naturelle du banc d’Arguin.

A l’époque, le projet initial prévoyait que les eaux usées soient rejetées à quatre kilomètres au large mais une succession de tempêtes et un manque de moyens financiers ont empêché la réalisation de l’ouvrage. Les élus de l’époque ont assez vite pris conscience du danger que représentaient ces rejets pour le milieu marin et ont donc décidé d’implanter deux nouvelles stations d’épuration d’eau plus performantes, lesquelles ont été inaugurées en grande pompe en 2007 par l’ancien ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo.

Elles ne peuvent cependant pas traiter les produits chimiques contenus dans les lessives, les produits d’entretien et autres médicaments. Autre problème majeur : les rejets de l’usine de papier kraft implantée à Biganos (Gironde), qui incommodent fortement les riverains depuis de longues décennies.

Les eaux usées de l’usine sont par ailleurs stockées dans un bassin attenant et finissent par se déverser dans le bassin, où a longtemps été implantée une immense décharge à ordures qui a été fermée en 2007. Même si une entreprise de dépollution a été décidée, il subsiste malgré tout des centaines de sacs d’amiante laissés à l’abandon et, quoique protégés sous un hangar, une benne renfermant des déchets radioactifs qui dorment en attendant d’être évacués !

Explosion de la démographie

La pollution de la nappe phréatique ne s’arrête malheureusement pas là. L’utilisation massive des pesticides, notamment pour la culture du maïs, y contribue elle aussi grandement et accélère la prolifération d’une nouvelle espèce de spartine, laquelle provoque une modification de l’hydraulique du bassin avec pour conséquence un envasement. Un effet domino devenu de plus en plus préoccupant aux yeux des spécialistes dans la mesure où les vases renferment toute la pollution liée au nautisme.

Douze mille bateaux naviguent en outre dans les eaux du bassin pendant la saison estivale. Environ 70 % sont équipés de moteur et si seulement 4 à 10 % d’entres eux naviguent réellement et que la grande majorité restent à quai ou sont solidement accrochés à leurs amarres, un bateau pollue quoi qu’il en soit. Il pollue car la coque, pour la grande majorité d’entres eux, est peinte avec de la peinture « antifouling ». Celle-ci contient des produits chimiques très nocifs pour le milieu marin et on estime que chaque été, ce sont de dix mille à vingt-trois mille litres de peinture qui sont immergés dans le bassin ! Sans compter les rejets de carburant, qui s’élèvent à quatre millions de litres par saison.

Même si les élus tentent vaille que vaille de trouver des solutions pour freiner cette pollution, la situation est aujourd’hui critique. Des solutions sont à envisager au plus vite pour protéger cet espace d’une beauté inestimable.

Crédit photo : DR
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !