NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Stella McCartney démocratise la mode éthique

Stella McCartney démocratise la mode éthique
La vitrine de la boutique Stella McCartney sur Bruton Street (Londres)

Ni cuir ni fourrure. Telle est la devise de Stella McCartney. Pour la jeune et talentueuse styliste britannique, sacrifier des animaux n’a jamais été un passage obligé pour être à la mode, quoi qu’en pensent les créateurs de renom. Elle a été choisie par l’enseigne américaine Gap pour dessiner la gamme junior lancée en novembre 2009 – pour Baby Gap et Gap Kids – et le succès a été tel que la marque a décidé de renouveler l’opération pour la collection de mars.

Stella McCartney (NDLR : qui n’est autre que la fille de Paul, le célèbre bassiste des Beatles) collabore avec les plus grands, et ce n’est pas nouveau. Ancienne directrice de la création de Chloé à Paris, elle a dès 2001 lancé sa propre ligne de vêtements et accessoires en partenariat avec le groupe Gucci. En 2004 elle a mis son talent au service d’Adidas mais ne s’est fait véritablement connaître du grand public qu’en 2007 en réalisant une collection pour la célèbre marque de prêt-à-porter suédoise H&M.

En s’associant à ces géants de la mode, Stella McCartney a pu exporter ses valeurs, elle qui mise depuis toujours sur des matières et des produits naturels, comme en témoigne notamment sa gamme de cosmétiques CARE. Végétarienne endurcie, elle ne conçoit pas le luxe de la même manière que ses collègues, parce qu’elle le rend accessible au plus grand nombre mais aussi parce que le luxe n’est pas forcément là où on l’attend. Être à la mode c’est avant tout vivre avec son temps, or la tendance actuelle est plus à la protection de l’environnement et de la biodiversité qu’à l’abattage de lapins et de chinchillas.

Stella McCartney aspire à sublimer l’équilibre entre l’homme et la nature. Son travail a d’ailleurs été récompensé par un grand nombre de prix. Elle a même été élue créatrice « écolo » de l’année à New York en 2008. C’est que cette styliste « verte » ne se borne pas à défendre la cause animale. Compensation carbone, promotion des énergies renouvelables, recyclage, sacs biodégradables, compostage… Pas moins de trente suggestions environnementales ont été rédigées sur son site Internet à l’attention du surfer qui chercherait à économiser l’eau et l’électricité et à limiter son impact sur l’environnement.

Stella McCartney a contribué à placer les principes du développement durable sur les podiums. Les générations futures, elles, doivent évidemment être sensibilisées à l’écologie. C’est aussi l’opinion de la couturière, qui devrait faire encore longtemps parler de la planète McCartney.

Flickr - Very Daily Photos Album
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • https://www.aftonbladet.se nyheter

    nyheter…

    [...]here are some links to internet sites that we link to due to the fact we think they are worth visiting[...]…