NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Microsoft veut endormir les PC pour économiser l’électricité

Microsoft veut endormir les PC pour économiser l’électricité
Aux Etats-Unis, 80% de la consommation électrique d’un bâtiment de bureaux modernes est affectée aux équipements informatiques, en particulier les PC.

Les chercheurs de Microsoft ont trouvé comment réduire la facture énergétique des PC de bureau. Un système de serveur proxy de veille maintient l’ordinateur connecté au réseau même lorsque le PC est éteint ou en veille prolongée et le réveille si nécessaire.

Une étude de l’entreprise 1E (conseil en Green IT) publiée l’an passé a révélé que 50% des travailleurs américains n’éteignaient pas leur PC la nuit ou pendant leur absence, gaspillant ainsi 2,8 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros) par an. Cette pratique coûteuse est cependant très répandue dans la mesure où elle permet à un administrateur réseau d’intervenir et à l’utilisateur d’accéder à son poste de travail à distance.

Dans un article intitulé « Sleepless in Seattle no longer » (« Les nuits blanches à Seattle, plus pour longtemps »), des chercheurs de Microsoft ont par ailleurs constaté qu’au sein de leur propre Building 99 (NDLR : Un édifice dédié à la recherche), « des centaines de machines fonctionnent nuit et jour, ce qui représente un gaspillage d’énergie et d’argent ». « Les économies potentielles peuvent atteindre des millions de dollars pour les grandes entreprises », ont-ils également estimé.

Les « sleep proxy »

Ils ont donc cherché à mettre en place un système pouvant permettre d’éteindre le PC tout en gardant la possibilité de le rallumer à distance grâce au serveur proxy de veille.

L’éditeur de logiciel n’est pas le premier à travailler sur les « sleep proxies » mais les précédentes expériences avaient été menées à petite échelle. « Nous ne connaissons pas d’études qui ont utilisé ce système de proxy dans un environnement opérationnel de réseaux d’entreprises et sur de réels postes de travail », précise Microsoft, qui juge « déconcertant de découvrir qu’un système qui marche très bien en test se heurte à des contraintes lors d’un déploiement sur un réseau d’entreprises ».

Les chercheurs ont testé le système dans les locaux du Building 99 de Redmond (Etat de Washington) sur 50 postes de travails actifs pendant toute l’année dernière et sont parvenus à endormir les PC pendant 50% de leur temps d’utilisation.

Leur « sleep Proxy » est basé sur deux logiciels : l’un côté serveur appelé « SleepServer » et celui baptisé « SleepNotifier », lequel fonctionne sur les machines clientes. « Quand l’ordinateur s’éteint, il prévient le proxy pour s’assurer que tout le trafic entrant sera stocké par le proxy », décrypte l’éditeur dans un article intitulé « Essayer de guérir le PC de l’insomnie ». Le serveur de proxy surveille le trafic, envoie les réponses adéquates et pour certaines requêtes se substitue au PC de sorte à prolonger son repos. Pour d’autres, il réveille l’ordinateur. Cette solution est disponible sur Windows, mais Microsoft a précisé qu’elle est envisageable sur n’importe quel système d’exploitation.

Un groupe de recherche de l’Université de Californie à San Diego qui travaillait sur le « sleepserver » a enfin estimé que la réduction de consommation d’énergie pourrait varier entre 60 et 80%. Les PC de bureaux sont une cible prioritaire pour faire des économies car dans un bâtiment moderne, 50 à 80% de la consommation électrique sont affectés aux équipements informatiques, en particulier les PC. Deux pourcentages qui justifient un développement rapide de cette nouvelle technologie.

Crédit photo : Flickr - mnapoleon
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !