NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Mexique : création d’une police verte à Chihuahua

Mexique : création d’une police verte à Chihuahua
Le gouvernement de l’Etat de Chihuahua (Mexique) vient de créer une police environnementale qui pourrait en appeler d’autres dans les années à venir

Chihuahua, capitale de l’Etat mexicain du même nom, huit cent mille habitants et des rejets carbone en pagaille, vient de se doter d’une nouvelle police qui a pour objectif de veiller au respect de l’environnement. Pourront donc être verbalisés voire placés en détention provisoire les habitants ou les entreprises qui contreviendraient aux intérêts d’une nature décidément de plus en plus sacralisée en Amérique latine, ainsi qu’en ont témoigné l’organisation l’an passé d’un sommet alternatif sur le climat à Cochabamba (Bolivie) où ses droits avaient été reconnus et plus récemment le prix décerné par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) au président mexicain Felipe Calderon pour son ambitieuse politique environnementale.

Une cinquantaine de policiers habillés d’une chemise verte, d’un pantalon et d’une casquette de couleur crème arpentent désormais les rues de Chihuahua à la recherche d’éco-irresponsables. Des justiciers verde issus à la fois de la police « standard » et de la population civile. Ils ont été officiellement désignés le 3 mai dernier dans un parc de la ville lors d’une cérémonie présidée par César Duarte, gouverneur de l’Etat de Chihuahua.

C’est à lui que ses concitoyens doivent la création de cette nouvelle police dont l’action n’est pas sans rappeler, sur le principe, celle des Green Commandos de Bangalore (Inde). Patrouillant dans les rues de la ville mais aussi en périphérie, elle devra prévenir et sanctionner les « crimes environnementaux » ou les atteintes à l’image urbaine en accordant une importance particulière aux cours d’eau et aux canaux de la ville, fortement pollués par les habitants eux-mêmes mais aussi par les entreprises. En plus de veiller à ce que les façades des habitations soient propres et à ce que les jardins soient correctement entretenus, suivant le souhait de M. Duarte.

Les amendes, elles, peuvent aller de six cents à six mille pesos mexicains selon la gravité de l’infraction (de trente-six à trois cent soixante-deux euros environ). Dans les cas de délits graves, les policiers peuvent aussi procéder à l’arrestation du contrevenant et le placer en détention provisoire pendant trente-six heures. De quoi sans doute en faire réfléchir quelques-uns…

Crédit photo : flickr - Eric Muniz
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • daniel d

    J’espère que, pour leur défense, les policiers seront accompagnés de chiens…

  • laulo

    Plutôt amusant.

  • http://www.cnwy54wy54wy54wy5435te4c5t34.com/ cnwy54wy54wy54wy5435te4c5t34

    Title…

    [...]here are some hyperlinks to web sites that we link to mainly because we feel they may be worth visiting[...]…