NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Marks & Spencer lance un nouvel emballage pour réduire les déchets alimentaires

Marks & Spencer lance un nouvel emballage pour réduire les déchets alimentaires
Marks & Spencer s'est donné jusqu'en 2015 pour se conformer à ses 180 engagements "verts" répartis en sept grand thèmes, de la lutte contre le réchauffement climatique à la préservation des ressources naturelles en passant par une meilleure gestion des déchets

La célèbre chaîne britannique renforce son engagement environnemental. Dans le cadre de son « Plan A », lancé en 2007 « parce qu’il n’y a pas de Plan B pour notre planète », Marks & Spencer a trouvé un nouveau moyen pour réduire ses déchets alimentaires. Dès la semaine prochaine, le groupe exposera ainsi ses fraises dans un nouvel emballage qui permettra de repousser leur date de péremption de deux jours, rapportent nos confrères du Guardian.

Il s’agit en fait de placer au fond des barquettes une fine bande d’aspect plastique dont le mélange d’argile et autres minéraux a la caractéristique d’absorber l’éthylène, molécule qui déclenche la maturation des fruits. De petite taille – 8 sur 4,5 centimètres -, cette bande n’affectera pas le recyclage et n’aura aucun impact sur le prix pour le consommateur, précise le quotidien, selon lequel les essais menés dans certains magasins Marks & Spencer ont démontré que ce nouvel emballage se traduit par une réduction de la quantité de déchets alimentaires d’au moins 4%. Il en résulterait une économie d’au moins 40 000 barquettes, soit 800 000 fraises en pleine saison, sachant que la chaîne vend près d’un million de barquettes par semaine outre-Manche dès lors que celle-ci débute, en avril.

Interrogé par le Guardian, un ingénieur agronome employé de Marks & Spencer souligne que « cette nouvelle technologie est un gagnant-gagnant pour les consommateurs ». Et d’ajouter : « Leurs fraises auront meilleur goût pendant plus longtemps mais nous espérons aussi que cela les aidera à réduire leurs déchets alimentaires, étant donné qu’ils n’auront plus besoin de s’inquiéter de devoir manger leurs fraises juste après les avoir achetées ». Si le succès de ce nouvel emballage est au rendez-vous, Marks & Spencer envisage de mettre des bandes de conservation dans tous les paquets de fruits rouges.

L’an passé, les magasins de la chaîne ont pu éviter près de 37% de pertes en nourriture rien qu’en appliquant une réduction tarifaire sur les produits en passe d’être périmés. En trois ans, Marks & Spencer déclare par ailleurs avoir réduit ses rebuts alimentaires de 34%, un pourcentage qui devrait donc augmenter avec la mise en place de sa nouvelle technique d’emballage, qui est l’un des 180 engagements « verts » que l’entreprise souhaite prendre d’ici 2015. Elle espère in fine devenir « le distributeur majeur œuvrant le plus au monde pour le développement durable ». L’idéal serait que les autres grandes chaînes de distribution aient le même objectif.

Crédits photos : flickr - richoz / skeddy in NYC
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.pearltrees.com/t/societe-green/objets/id3331159 Objets by Société Green – Pearltrees

    [...] Il s’agit en fait de placer au fond des barquettes une fine bande d’aspect plastique dont le mélange d’argile et autres minéraux a la caractéristique d’absorber l’éthylène, molécule qui déclenche la maturation des fruits. De petite taille – 8 sur 4,5 centimètres -, cette bande n’affectera pas le recyclage et n’aura aucun impact sur le prix pour le consommateur, précise le quotidien, selon lequel les essais menés dans certains magasins Marks & Spencer ont démontré que ce nouvel emballage se traduit par une réduction de la quantité de déchets alimentaires d’au moins 4%. Marks & Spencer lance un nouvel emballage pour réduire les déchets alimentaires | zegreenweb [...]

  • Diane

    Extraordinaire