NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’iPhone passé au détecteur de mensonge écolo

L'iPhone passé au détecteur de mensonge écolo

Le site Geekaphone a étudié l’impact environnemental de l’iPhone, ce que son créateur se refusait à faire, veto compréhensible eu égard aux résultats de cette analyse. En décortiquant tous les aspects, de la production au recyclage, le site arrive à la conclusion que chaque iPhone génèrerait environ 45 kg de CO2, sachant que plus de 100 millions de terminaux ont déjà été vendus partout dans le monde depuis le lancement de la première version.

La fabrication polluerait par ailleurs davantage que la consommation (57% contre 34%), ce qui atteste de la marge de progression en amont dont dispose encore la marque à la pomme – qui dans un passé pas si lointain était dans les petits papiers de Greenpeace mais a récemment été chargée par des associations chinoises de protection de l’environnement. Seulement 10% des iphones sont recyclés. Un chiffre qui donne à s’interroger sur l’efficacité de l’offre d’Apple en matière de recyclage. Le groupe n’est bien sûr pas responsable des comportements de ses clients, mais peut-être gagnerait-il à communiquer davantage sur la filière qu’il a mise en place.

Geekaphone a aussi pointé la consommation d’énergie excessive du chargeur et la durée de vie plutôt courte (18 mois en moyenne) de l’iPhone 4, lequel aurait une empreinte écologique de 25 % supérieure à celle du  3GS. La réduction des packagings et l’introduction de nouveaux composants recyclés dans le processus de fabrication ainsi que la création d’une filière de recyclage gratuit qui ne connaît certes pas encore le succès escompté démontrent qu’Apple remonte progressivement la pente. Les troupes de Steve Jobs ont cependant encore beaucoup  de chemin à faire.

Crédit photo : flickr - lollipopy
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !