NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’extension du plus grand parc éolien offshore du monde stoppée net ?

L'extension du plus grand parc éolien offshore du monde stoppée net ?
La volte-face du groupe suédois Vattenfall pose la question de l'agrandissement du parc éolien offshore du Thanet, qui pourrait in fine ne pas produire autant d'électricité que ce que les autorités britanniques escomptaient

Tout juste inauguré au terme de deux années de travaux, le « mégaparc » du Thanet, qui compte pour l’heure une centaine de turbines de cent quinze mètres de haut et d’une capacité totale de trois cents mégawatts (MW) – soit assez pour alimenter en énergie deux cent mille ménages britanniques – , a déjà du plomb dans les pales. Le géant suédois Vattenfall vient en effet de décider d’arrêter les frais, rendant hautement hypothétique l’extension de ce complexe.

Même si les travaux sur le parc de London Array se poursuivent et qu’elles mettent actuellement les bouchées doubles pour exploiter au mieux le formidable potentiel éolien marin du pays, l’objectif des autorités britanniques d’atteindre 15,4 % d’électricité produite à partir de sources renouvelables pourrait par ailleurs être plus difficile à atteindre que prévu compte-tenu de cette défection inattendue.

« Avec la ferme éolienne offshore de Thanet (NDLR : située à douze kilomètres au large du district du même nom, à l’est de la Grande-Bretagne), Vattenfall franchit une étape majeure qui lui permettra de doubler sa production d’énergie éolienne à l’horizon 2011 et de continuer à montrer la voie en matière de développement de l’éolien offshore. L’énergie éolienne sera un pilier de la rentabilité et du développement durable de Vattenfall dans les années à venir », avait pourtant déclaré son PDG Øystein Løseth le 23 septembre dernier lors de l’inauguration en grande pompe de cette installation qui n’aurait jamais vu le jour sans sa participation.

L’entreprise, qui parallèlement lorgne sur le marché hydroélectrique français, a émis des doutes sur la faisabilité de son extension. Elle a invoqué les difficultés de raccordement au réseau sans pour autant renoncer pour de bon à ses velléités initiales. « Nous espérons qu’il y aura dans le futur une opportunité de revenir à la possibilité d’une extension du parc mais préférons pour l’heure nous concentrer sur des projets plus sûrs », a ainsi déclaré le responsable du développement de UK Vattenfall Wind Power David Hodkinson.

Même si un statu quo ne ferait pas pour autant du parc du Thanet un pétard mouillé, les pouvoirs publics vont désormais devoir s’employer pour s’attacher les services d’un autre partenaire et d’une manière générale se montrer durablement persuasifs quant à la viabilité des pharaoniques desseins qu’ils promeuvent. Un lâchage similaire dans le cadre du projet London Array, lequel est déjà passé de justesse entre les mailles du filet, ferait en effet désordre.

Crédit photo : Flickr – Andy S-D
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !