NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Véhicule hybride

Un véhicule hybride fonctionne à partir de deux sources d’énergie distinctes, le plus souvent l’essence et l’électricité. Lors des phases dites stationnaires, c’est-à-dire lorsque le véhicule hybride est immobile, ses moteurs thermique et électrique sont à l’arrêt. En marche arrière et au démarrage, jusqu’à environ 30 km/h, c’est le moteur électrique qui assure sa mise en mouvement. Le moteur thermique le relaye quand des vitesses supérieures sont atteintes, et les deux moteurs fonctionnent simultanément en cas de grande accélération. L’énergie cinétique recharge les batteries dans les phases de freinage et de décélération (NDLR : Sur certains modèles, elle est parfois transformée en énergie électrique). Enfin, un générateur permet à la fois de recharger les batteries et de réguler le fonctionnement du véhicule. Actuellement en plein essor, les moteurs hybrides présentent le double avantage de réduire significativement la consommation des véhicules (de 10 à 50 %) et de diminuer les émissions de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère. C’est le constructeur japonais Toyota qui, le premier, a mis sur le marché une voiture hybride, en l’occurrence la Prius, en 1997.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !