Protocole de Kyoto

Conclu en 1997, il est entré en vigueur en février 2005. 183 pays l’ont ratifié. Avec ce protocole, l’impact des activités humaines sur le réchauffement climatique a pu être chiffré. L’objectif d’une réduction des émissions de GES de -5,5% par rapport au niveau de 1990 a été posé pour la période 2008-2012.
Ces réductions peuvent être mises en oeuvre selon trois mécanismes dit de ”flexibilité”:
- les ” permis d’émission “: cette disposition permet de vendre ou d’acheter des droits à émettre entre pays industrialisés,
- la ” mise en oeuvre conjointe ” (MOC): permet, entre pays développés, de procéder à des investissements visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre en dehors de leur territoire national et de bénéficier des crédits d’émission générés par les réductions ainsi obtenues,
- le ” mécanisme de développement propre ” (MDP), proche du dispositif précédent, à la différence que les investissements sont effectués par un pays développé, dans un pays en développement.