Méthane (CH4)

Gaz à l’effet de serre environ vingt trois fois plus puissant que celui du CO2, le méthane est à ce titre un autre contributeur actif au dérèglement climatique. Découvert par le physicien italien Alessandro Volta en 1776, présent à toutes les stades de l’industrie pétrolière mais globalement mal capté et donc mal valorisé, il se dégage naturellement des zones humides peu oxygénées (les marais par exemple). Il est aussi présent dans les fonds marins et sous le permafrost (sol gelé en permanence). La hausse du thermomètre mondial inquiète d’autant plus les spécialistes que celui-ci ne cesse de se fragiliser, menaçant de libérer des quantités phénoménales de méthane et de fait d’entretenir voire d’aggraver le réchauffement climatique…