Lombri-compostage

Le lombricompostage (ou « vermicompostage ») est une méthode écologique de valorisation des résidus organiques (résidus de cuisine, boues de station d’épuration, déjections, fumiers etc). Ne requérant que peu de manipulations, elle consiste en une utilisation des vers de terre (ou lombrics), qui se nourrissent de ces résidus. L’accumulation de leurs rejets en fines particules forme un « terreau » appelé « lombricompost ». Ces vers (NDLR : généralement des vers rouges de Californie, réputés pour leur robustesse et leur consommation élevée de déchets) sont ensuite placés dans un « lombricomposteur », récipient dans lequel est reconstitué un environnement propice à leur développement. Sans odeur, sans danger pour les hommes, les plantes et les animaux, le lombricompost favorise notamment l’enracinement, la croissance et l’autosuffisance des sols. Il est enfin plus rapidement fabriqué que le compost dit traditionnel, lequel pâtit en outre d’une tendance à monter en température, ce qui peut abîmer les racines des végétaux.