Les prix à la pompe battent des records

Présenté par Allianz
Les prix à la pompe battent des records
Les litres de sans plomb 95 et de sans plomb 98 ont respectivement atteint 1,6211 et 1,661 euro la semaine dernière...

Il devient de moins en moins avantageux de rouler à l’essence et au gazole. Une aubaine pour le développement durable, la voiture électrique en particulier ?

Il avait défrayé la chronique en avril dernier en prophétisant le litre de super à deux euros. Dans l’esprit de Christophe de Margerie, qui avait accordé un entretien au Parisien, « cela ne (faisait) aucun doute ». « La vraie question, c’est quand ? », ajouta le PDG de Total, qui a vu juste, au moins dans une station service parisienne où cette barrière fatidique a été atteinte cette semaine.

Pour la sixième semaine de rang, le prix de l’essence  a battu de nouveaux records. La DGEC (Direction générale de l’énergie et du climat), qui suit l’évolution des prix de très près, a constaté la semaine dernière que le litre de sans plomb 95 a atteint 1,6211 euro, soit une augmentation de quatre centimes en l’espace de quinze jours. Même hausse en ce qui concerne le sans plomb 98, à 1,661 euro le litre au dernier pointage. Combustible préféré des Français, le gazole n’est guère mieux loti, valant 1,4378 euro le litre, c’est-à-dire un petit centime de moins que le record absolu, établi en mai 2008.

Des tarifs exorbitants qui ont une conséquence évidente, à savoir que nos concitoyens,  globalement très attachés à leur véhicule thermique, y compris ceux domiciliés dans les zones urbaines, dépensent de plus en plus d’argent pour pouvoir se déplacer. Face à cette situation, les candidats à la magistrature suprême proposent des remèdes différents. François Hollande s’est ainsi prononcé fin janvier pour un blocage temporaire des prix et pour le rétablissement de la TIPP (Taxe intérieure sur les produits pétroliers) flottante, laquelle permet de diminuer les taxes sur le carburant lorsque le cours du pétrole augmente. Une fois n’est pas coutume, le vainqueur des primaires socialistes est sur ce dossier en phase avec Marine Le Pen (FN), qui préconise un abaissement de 20 % de la TIPP mais aussi, fidèle à sa posture anti-systémique, une « surtaxe des superprofits des grands groupes pétroliers et gaziers ».

Nicolas Sarkozy est de son côté catégoriquement opposé à de telles mesures. « Si on baisse (la TIPP) de deux centimes d’euros, cela (creusera) un peu plus le déficit, d’un milliard. Et qui va le payer ? Les contribuables », a-t-il déclaré hier matin au micro d’Europe 1. Et d’ajouter : « Si les prix de l’essence augmentent, c’est que les producteurs augmentent les prix. Cela n’a rien à voir avec la France ». Fin février, le « président-candidat » avait par ailleurs estimé que les meilleures réponses à cette hausse étaient de « soutenir les voitures qui consomment moins de carburants, de développer le nucléaire et de favoriser les énergies renouvelables ». Pas un mot en revanche sur les voitures électriques, qui dans ce contexte semblent pourtant représenter une excellente alternative, malgré un prix d’achat globalement élevé.

Alternatives

Les ventes de modèles décarbonés sont encore marginales et le déploiement des infrastructures de recharge n’en est qu’à ses balbutiements. La donne pourrait néanmoins évoluer dans les mois à venir, l’arrêté du 20 février dernier relatif au Code de la construction et de l’habitation stipulant que les immeubles et bureaux neufs devront être pourvus de places de stationnement avec prise électrique à compter du 1er juillet 2012 (NDLR : l’obligation sera effective à partir de 2015 pour les bâtiments à usage principal de bureaux dont la demande de permis de construire a été déposée avant le 1er juillet). Les constructeurs concernés étant parvenus à un terrain d’entente, les prises et infrastructures seront par ailleurs uniformes, tant et si bien que les conducteurs de voitures zéro émission pourront recharger leur véhicule sur n’importe quelle prise dans toute l’Europe.

L’épuisement des ressources pétrolières est une réalité impossible à éluder et commence à se faire sentir dans les portefeuilles. Tout porte également à croire que les prix à la pompe continueront d’augmenter. Partant de là, acheter une voiture électrique deviendra à terme un investissement pertinent, d’autant que les tarifs d’achat (de surcroît allégés par le bonus écologique) sont quant à eux amenés à décroître.

Et pour les citadins « allergiques » domiciliés dans des agglomérations convenablement desservies, opter pour les transports en commun n’est certainement pas une mauvaise idée. Dans l’intérêt du compte en banque et accessoirement de la planète…

_

Cet article vous a été proposé par Allianz, leader européen de l’assurance et des services financiers, en partenariat avec zegreenweb. Pour en savoir davantage sur les engagements d’Allianz en matière de développement durable, nous vous invitons à visiter le site http://www.allianz-nos-engagements-durables.fr.

Crédits photos : flickr / vincent – Jean-Louis Zimmermann
GD Star Rating
loading...

  • daniel d

    Et pourtant il y a toujours autant de bouchons sur le périph’ et sur les routes…

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/carburants/id3431724 Carburants | Pearltrees

    [...] Et qui va le payer ? Les contribuables », a-t-il déclaré hier matin au micro d’ Europe 1. Et d’ajouter : « Si les prix de l’essence augmentent, c’est que les producteurs augmentent les prix. Cela n’a rien à voir avec la France ». Fin février, le « président-candidat » avait par ailleurs estimé que les meilleures réponses à cette hausse étaient de « soutenir les voitures qui consomment moins de carburants, de développer le nucléaire et de favoriser les énergies renouvelables ». Pas un mot en revanche sur les voitures électriques, qui dans ce contexte semblent pourtant représenter une excellente alternative, malgré un prix d’achat globalement élevé. Les prix à la pompe battent des records | zegreenweb [...]

  • magikmanu

    Nouveau site de covoiturage pour aller au travail : http://www.trajetalacarte.com

  • http://pulse.yahoo.com/_3U2YZRFPA5C7TZD5BKEXF7HI6A christophe

    Ce n’est pas l’avènement de l’électrique qui changera quoi que ce soit aux embouteillages :D
    Simplement ça puera moins et il y aura de moins en moins de bruit.
    Que du bonheur…