NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les parfums maison, la nouvelle tendance outre-Atlantique

Les parfums maison, la nouvelle tendance outre-Atlantique
Il est peut-être venu le temps de fabriquer de nouveau ses parfums soi-même comme au 19ème siècle (Rodolphe Ernst)

C’est un phénomène qui prend de l’ampleur aux Etats-Unis. Les « do-it-yourself perfumes » sont à la fois les expressions de la créativité de chacun et entièrement naturels.

C’est une étude de l’Environmental Working Group (EWG) qui est à l’origine de ce revival. Publié le mois dernier, son rapport « Not So Sexy » a tordu le cou aux idées reçues sur cette industrie lucrative en révélant que les parfums de marque comptaient en moyenne quelque quatorze substances cachées dans la liste des composants ! Il y en a même dix-huit dans « Chanel Coco » et dix-sept dans l’« Acqua Di Gio » de Giorgio Armani, soit autant que le parfum de Britney Spears, judicieusement appelé «Curious ». Parmi ces composants dissimulés se cacherait notamment le phtalate de diéthyle, une substance soupçonnée d’augmenter les risques de fertilité masculine mais déjà présente chez 97% des Américains.

Cette découverte n’est pas nouvelle en soi : cela fait maintenant plusieurs années que les parfumeurs industriels sont montrés du doigt pour leurs ajouts de produits chimiques aux effets souvent méconnus. Leurs pratiques n’ont toutefois pas changé d’un iota au fil des années.

Certains ont trouvé la parade pour échapper à cette dictature des marques sans pour autant sentir mauvais avec les « do-it-yourself perfumes », qui se créent soi-même au gré de ses envies, avec les fleurs de son jardin et les huiles essentielles de son choix. Car il n’est finalement pas si compliqué de concocter le parfum qui correspond le mieux à ses envies.

Il existe actuellement deux « écoles » dans le monde des parfumeurs amateurs, ceux qui sont enclins à créer leur fragrance de fond en comble – du choix de l’alcool de base jusqu’au design du flacon – et ceux qui préfèrent se contenter de recettes à base d’eau distillée. De nombreux sites Internet proposent en tout cas des tutoriels très complets pour permettre à chacun(e) de se lancer dans l’aventure et les forums de discussion regorgent déjà de recettes très personnelles.

Le parfum personnalisé était jusqu’à il y a peu un privilège réservé aux plus fortunés. En Europe, ce qui se fait surtout est de composer son propre parfum sur le Net, sans plus de garantie sur l’authenticité et le naturel de leur création. Un peu d’inventivité et le goût pour les fleurs permet néanmoins de démocratiser cette pratique sans trop de contrainte. Certaines sociétés n’hésitent d’ailleurs pas à vendre des kits spécialisés pour que tout à chacun puisse se sentir être, l’espace d’un instant ou d’un parfum, à la place du nez de Coco Chanel.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !