NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les méduses menacent les écosystèmes marins

Les méduses menacent les écosystèmes marins
Les méduses, dont le nombre n’a cessé d’augmenter ces dernières années, perturbent la chaîne alimentaire marine

Animaux redoutés, les méduses ont vu leur population fortement augmenter ces dernières années. Des eaux de plus en plus chaudes et la diminution des stocks de certains de ses prédateurs comme le thon rouge ont favorisé la prolifération de cette espèce gélatineuse qui sème parfois la peur sur les plages.

Leurs filaments empoisonnés sont cependant loin d’être le seul et le plus sérieux problème qu’elles causent aujourd’hui. Une étude de l’Institut des Sciences Marines de Virginie (Etats-Unis) démontre en effet qu’elles ont un impact dramatique sur les écosystèmes marins. Leur appétit pour le plancton aurait démantelé à elle seule toute une partie du bas de la chaîne alimentaire marine, privant de nourriture de nombreuses espèces de petits poissons. Ce phénomène a aussi un impact sur le haut de la chaîne alimentaire puisque les méduses ne figurent pas dans le régime alimentaire de la plupart des prédateurs…

En plus d’altérer le réseau alimentaire, la prolifération des méduses ne serait pas sans conséquence sur les bactéries marines. Or, ces dernières jouent un rôle biologique essentiel en absorbant carbone, phosphore, nitrogène et autres produits dérivés de la décomposition des matières organiques, les recyclant ainsi dans la chaîne alimentaire. Lorsque les méduses meurent, leur matière organique est tellement riche en carbone que les bactéries ne peuvent en absorber la totalité. L’accroissement de leur population est donc aussi préjudiciable à ce niveau.

Lors de leurs recherches dans la York River (Virginie), les scientifiques ont enfin constaté une croissance rapide de microbes jusqu’ici peu répandus dans le cours d’eau. Ainsi l’augmentation du nombre de méduses, en plus de perturber gravement le fonctionnement du réseau alimentaire marin, en changerait donc aussi la structure. «  Si ces nuées de méduses continuent d’émerger, on pourrait voir un impact biogéochimique substantiel sur nos écosystèmes », redoute Rob Condon, responsable de l’étude.

Que faire pour endiguer ce fléau naissant aux conséquences déjà très préoccupantes ? D’après les experts, le changement climatique, la surpêche, les écoulements de fertilisants et les modifications de l’habitat y contribuent tous. Sans doute pourrions-nous commencer par se donner les moyens de lutter contre ces menaces-là.

Crédits photos : flickr – dags1974, Diego / geograph – Kevin Rothwell
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Ok… Quelle est la solution ? Parce que l’augmentation du nombre de microbes, ça n’est pas méga rassurant non plus…

  • lilou

    Je ne sais pas si il y a une réelle solution. En tout cas, ca me fait un peu flipper moi cette histoire…

  • gaga

    C’est incroyable la vitesse à laquelle l’homme dit “moderne” a pu détruire son environnement…
    Et j’ai bien peur que cela ne soit qu’un début !

  • melissa

    Tout cela parce que l’homme est avide de pouvoir et d’argent… Ca donne froid dans le dos.

  • sandra

    Rassurant…

  • vtourisme

    Aouch … !

  • sandra

    Voila ou mene l’industrialisation de masse !

  • http://www.hariscizmic.com/music Different Bosnian Rock Pop and Metal from Sarajevo

    Look here:…

    [...] Check AXA – one of the most amazing Sarajevo’s rock bands from the late 90’s – early 00’s. The band later got renamed to Ingray, moved all the way to Detroit and made a couple of Rock/Pop/Metal records for different publishing companies. It’s…