NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les matériaux de construction écologiques

Les matériaux de construction écologiques
Le bambou, au même titre que le lin, la paille ou le chanvre, est un matériau 100 % écolo.

Vous comptez faire des travaux ? Vous êtes sur le point de faire construire ? Alors songez aux matériaux de construction écologiques. Parce qu’il est indispensable de préserver notre capital santé et de protéger les ressources naturelles, de plus en plus de constructeurs proposent une gamme de produits respectueuse de la nature.

Un européen passe en moyenne 80 % de sa journée à l’intérieur de son logement ou dans son bureau. Les maladies respiratoires comme l’asthme, elles, ont presque doublé en deux décennies. Parce que tout indique que les matériaux avec lesquels ont été construits nos habitats favorisent le développement des micro-organismes nocifs, construire « écolo » est en passe de devenir un impératif. Isolation, revêtement des sols et des murs… Le particulier peut désormais compter sur un éventail de choix très large à même de garantir un cadre de vie sain et respectueux de l’environnement.

Faire construire écolo

Depuis trente ans, l’étalement urbain et la multiplication des constructions de logements ont presque fait disparaître l’utilisation de matériaux naturels dans les chantiers. Gain de temps et d’argent, le béton et le parpaing ont par conséquent été massivement utilisés. Pourtant, des solutions bio existent.

Le bois

C’est ze matériau écolo. Jadis incontournable, il a peu à peu été mis de côté. Le bois n’en est pas moins primordial dans la mesure où sa structure cellulaire en fait un isolant thermique performant. Il évite par la même occasion le développement des acariens et la propagation d’allergies. Il existe en outre des parpaings en bois, très simples à empiler et avec les mêmes vertus en matière d’isolement.

Le béton de chanvre

C’est un béton conçu à partir de débris de chanvre (lui-même bio car pouvant être produit sans engrais ni aucun traitement chimique). Il est utilisable pour les toitures et les murs. Ses plus grandes qualités concernent également l’isolation (phonique et thermique), et surtout son prix ne cesse de diminuer.

La brique de terre compressée

Derrière ce nom barbare se dissimule une simple brique de terre mélangée à du sable et à de l’argile, à de la chaux ou encore du ciment, puis mise à sécher. Elle permet notamment de mieux réguler l’humidité de l’air.

La paille

La paille est peut être le matériau de construction dont le prix est le plus faible (entre un et deux euros la botte). Associée au bois, on obtient un alliage très isolant.

L’isolation écolo

Construire avec des matériaux naturels ne suffit pas : il faut aussi bien s’isoler. Une bonne isolation garantit en effet d’avoir chaud en période hivernale et le maintien d’une température supportable en été. Pour chaque matériau isolant, il est question de son « inertie thermique », c’est-à-dire de sa capacité à séquestrer la chaleur. A la clef : une réduction importante des dépenses d’énergie et de fait un amortissement plus rapide de l’investissement.

La laine de chanvre

Produit 100 % naturel, la laine de chanvre est, grâce à sa légèreté et à sa solidité, l’un des meilleurs matériaux pour remplacer la laine de verre. Recyclable, elle est aussi un répulsif naturel contre les souris et les rats.

Le lin

Très développé en Suède et au Danemark, le lin n’est cependant pas encore un matériau phare dans le reste de l’Europe, alors même qu’il s’agit là aussi d’un isolant thermique et phonique de grande qualité et d’un rempart efficace contre les allergies. Disponible sous forme de panneaux ou de rouleaux, il peut retenir jusqu’à dix fois son volume en eau et permet donc de lutter efficacement contre l’humidité d’une maison.

La laine de bois

Elle a les mêmes qualités isolantes que le chanvre et le lin en hiver, mais la laine de bois permet de mieux se protéger de la chaleur en été. Seul bémol : son prix, beaucoup plus élevé que les deux précédents.

La laine de coton

Grâce à la laine de coton, terminées les allergies, finis les yeux irrités. Il s’agit en effet d’un répulsif naturel contre les acariens et autres petits insectes. Si elle a les mêmes propriétés thermiques que la laine de bois et le chanvre, elle est cependant plus coûteuse

Le liège

De même que la laine de coton ou de chanvre, c’est un répulsif naturel contre les insectes et les souris qui envahissent parfois nos habitations. Le liège est encore très rare et relativement onéreux, c’est pourquoi il est préférable de l’utiliser à des endroits ciblés comme la toiture.

Les murs et les sols

Après l’armature, les fondations et l’isolation, il faut songer aux revêtements de sols et de murs. De très bonne qualité, ils sont encore une fois 100 % naturels, recyclables et évitent la prolifération de composés organiques volatils (COV).

Le linoléum

Il est antibactérien, ce qui évite de fait la prolifération de micro-organismes et de COV. I est composé de bois, liège et huile de lin. Du 100 % bio !

Le parquet en bambou

C’est un revêtement très écologique car le bambou pousse très vite, d’où la garantie de son renouvellement. Très résistant, il est plus chaleureux au toucher que les autres bois.

Pour la salle de bain : le jonc de mer

C’est un matériau insolite mais réputé pour sa robustesse. Le jonc de mer est parfait pour les salles de bain car il a besoin d’être humidifié pour empêcher sa détérioration.

Le lambris

Le lambris est un revêtement mural écologique de premier choix, à condition toutefois de bien le sélectionner. Il faut ainsi veiller à ce qu’il soit constitué de bambou ou de châtaigner et qu’il provienne d’une forêt gérée de manière responsable. Idéal pour le salon et la salle de bain.

Papier peint et colle bio

Si vous préférez le papier peint, il en existe de nombreuses gammes constituées en papier recyclé. Il est hautement souhaitable d’acheter une colle naturelle pour avoir des murs totalement « écolos », en d’autres termes qui ne dégagent aucune substance nocive – le formaldéhyde, classé parmi les « cancérogènes certains » par le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC), en est une.

Il est donc possible de trouver une solution respectueuse de l’environnement pour tous les travaux d’entretient d’une maison. Les particuliers qui construisent leur habitat peuvent faire le choix de la responsabilité écologique, et à terme celui-ci s’avèrera judicieux. En effet, si l’investissement financier est conséquent, il est surtout rapidement amorti grâce aux économies d’énergie réalisées. Il en va aussi de notre santé. Les constructions écologiques permettent en effet d’éviter non seulement les COV mais aussi les allergies, les migraines et les irritations oculaires. Autant d’atouts dont chacun conviendra qu’ils sont considérables.

Crédit photo : flickr - Jakob Montrasio
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • thebest

    merci bq

  • http://www.hariscizmic.com/music Unique Bosnian Music from Sarajevo

    …Visitor recommendations…

    [...]Sjecate li se banda AXA? Pogledajte ih kao Ingray na youtubeu[...]…

  • https://www.aftonbladet.se nyheter

    nyheter…

    [...]please visit the web pages we stick to, like this one particular, as it represents our picks in the web[...]…