NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les glaciers des Alpes menacés de disparition ?

Les glaciers des Alpes menacés de disparition ?

C’est ce que redoute une équipe de chercheurs de l’University of British Columbia (Canada) dans une étude parue dans la revue Nature Geoscience.

En 2007, en observant les courbes des croissances économique et démographique ainsi que les avancées en matière d’énergies renouvelables et l’état des émissions de gaz à effet de serre (GES), certains experts prévoyaient que la planète se réchaufferait de 2,8 degrés au cours du XXIe siècle. En repartant de cette hypothèse, les géophysiciens Regine Hock et Valentina Radic ont réalisé une étude à partir de données récoltées sur plus de 300 glaciers entre 1961 et 2004. D’ici 2100, les glaciers des montagnes perdraient entre 15 à 27% de leur volume. Une fonte spectaculaire qui « pourrait avoir des effets substantiels sur l’hydrologie régionale et la disponibilité en eau », précisent les deux scientifiques. Et entraîner une hausse du niveau de la mer de presque 12 cm en moyenne d’ici la fin du siècle…

La fragilisation varie toutefois selon l’altitude, la nature du terrain, la localisation et la quantité de rejets carbone émise. Si 10% des glaciers des hauts massifs asiatiques pourraient disparaître, les Alpes perdraient en revanche jusqu’à 75% de leurs glaciers en moyenne. Un chiffre qui fait écho aux douloureuses prophéties des Etats généraux de l’eau en Montagne.


Scénario  catastrophe

D’après une autre étude réalisée par l’Université de Calgary (Canada), celle-ci basée sur une prévision selon laquelle la température augmenterait de 3,4 degrés à l’horizon 2100, les GES déjà rejetés continueraient à polluer l’atmosphère …des siècles durant, ce même si l’Homme devait complètement arrêter d’en émettre. Cette pollution entraînerait un « large effondrement » de la partie occidentale antarctique d’ici l’An 3000 et une montée du niveau des océans de 4 mètres. Lors du sommet de Cancun (Mexique) le mois dernier le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) a une nouvelle fois appelé la communauté internationale à agir pour limiter l’impact du réchauffement climatique. Avec raison si l’on en croit les conclusions des deux rapports précités. Glaciers VS réchauffement climatique ? Un match a priori très déséquilibré et une menace gravissime à la fois pour la banquise et ses habitants. Plus largement,  si les glaciers alpins étaient amenés à disparaître, ce serait une catastrophe écologique, économique et sanitaire. Tout comme l’Himalaya, placée il y a quelques mois sous surveillance satellite et autour de laquelle plus d’1,5 milliards d’individus pourraient être menacés, plus de 5,1 millions de français sont exposés aux risques d’inondations. On ose croire qu’il n’est pas encore trop tard pour l’écarter.

Crédit photo : wikimedia - jackph / 4000er
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !