NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Les agrocarburants et la demande de soja en Chine tirent les prix alimentaires vers le haut

Les agrocarburants et la demande de soja en Chine tirent les prix alimentaires vers le haut
En 2010, 29% des terres agricoles aux Etats-Unis étaient consacrés à la production de bioéthanol et à l'exportation de soja en Chine

Les prix des produits alimentaires de base ne cessent d’augmenter. Spécialistes du secteur agricole, trois économistes américains de l’Université de Purdue (Indiana) se sont penchés sur les causes de cette hausse et ont rédigé un rapport publié hier pour la Farm Foundation, une organisation publique dédiée à l’information sur les problématiques politiques et économiques de l’Agriculture aux Etats-Unis.

Même si le réchauffement climatique n’est pas étranger à ce phénomène, le trio d’experts met davantage en cause la demande en maïs et en soja aux Etats-Unis, qui ne cesse elle aussi de progresser.

La première est imputée à la production croissante de bioéthanol, elle-même due à la hausse mondiale de la demande et à la flambée des prix du pétrole. En conséquence, nombre de farmers se sont convertis à la production non-alimentaire de maïs. Une évolution plus que discutable sur le plan environnemental au regard de l’empreinte carbone réelle des essences alternatives à base de maïs mais aisément compréhensible au niveau économique, le gouvernement américain leur apportant son soutien à coups de subventions qui représenteraient un effort financier de quelque 6 milliards de dollars (environ 4,2 milliards d’euros) par an. Les raffineries de bioéthanol ont même consommé plus de maïs que les éleveurs de bétail l’an passé, ce qui selon le Département américain de l’Agriculture ne s’était encore jamais produit.

les agrocarburants pèsent sur les prix alimentaires

En ce qui concerne l’augmentation de la demande de soja, la politique conduite par les autorités chinoises serait sujette à caution. Si l’Empire du Milieu est auto-suffisant dans la plupart des produits alimentaires de base, il importe tout de même du soja en grandes quantités. Depuis 2008, sans doute pour anticiper sur l’accroissement démographique – bien que le malthusianisme soit toujours en vogue en Chine -, le gouvernement s’est mis en tête de remplir les stocks. Un dessein que soutiennent activement les Etats-Unis, qui sont devenus les principaux fournisseurs du pays.

Chiffre hallucinant : 18,6 millions d’hectares de terres agricoles américaines étaient dédiées l’an passé au maïs et au soja, soit douze millions de plus qu’en 2005. De même, 29% de la production de maïs et de soja ont été réservés à la production de bioéthanol et à l’exportation de soja en Chine en 2010, c’est-à-dire dix points de plus qu’il y a cinq ans.

Les stocks dédiés à l’alimentation pâtissent de ces évolutions, d’où les très fortes pressions actuelles sur les prix alimentaires de base, qui en raison d’un approvisionnement limité devraient rester élevés au cours des deux prochaines années. Même si le soutien gouvernemental aux Etats-Unis devait diminuer, les auteurs du rapport sont convaincus que la production de bioéthanol restera conséquente tant que le prix du pétrole ne chutera pas. Quant aux cultures de soja réservées à l’exportation en Chine, il faudra attendre que cette dernière soit suffisamment rassasiée avant d’observer un rétablissement des stocks globaux. A défaut d’espérer des coûts de nouveau conformes aux normes historiques…

Crédits photos : flickr - jmt-29 / fotopedia - Sam Beebe
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • visiteur

    Sans compter les problèmes d’eau…

  • polo

    On a déjà du mal a nourrir tous les Hommes de cette planète et on veux en plus utiliser des aliments pr se déplacer… Je ne sais pas trop quoi en penser surtout que la population mondiale ne cesse d’augmenter.