NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’engagement vert de Garnier

L'engagement vert de Garnier
Garnier, une marque engagée pour l'écologie

Non, Garnier ne rend pas que service aux anciens danseurs de tectonick désireux de réussir leur reconversion capillaire et aux adeptes de coiffures ébouriffées qui pensent que l’effet « coiffé-décoiffé » peut faire la différence en discothèque.

Garnier (NDLR : propriété du groupe L’Oréal depuis 1965), ce n’est donc pas « qu’ » une marque de produits susceptibles d’aider les irréductibles qui l’apprécient encore à ressembler à Mickaël Vendetta. Il y a aussi des crèmes solaires, des soins pour le visage et pour le corps, des colorations… Mais il y a surtout, sinon Zegreenweb n’en parlerait pas, des engagements écologiques qui font d’elle une pionnière du genre et donne tout son sens au choix de la couleur verte pour la gamme de gels et autres pâtes coiffantes Fructis.

Coopération avec Éco-emballages

Un partenariat inédit a été conclu avec Éco-emballages (NDLR : un organisme agréé par l’État et qui a pour missions d’économiser les matières premières et de réduire les émissions de gaz carboniques) en mars 2008. Plus que jamais en vigueur, il est la résultante d’une démarche entreprise une dizaine d’années plus tôt et visait d’abord à alléger les flacons Fructis, lesquels sont passé de 20 grammes en 2000 à 18,5 grammes en 2007 sans manquement à la sécurité d’utilisation. Ce qui pourrait paraître dérisoire correspond tout de même à trois cents tonnes de dioxyde de carbone (CO2) économisées par an, soit une épargne écologique dont aucune autre enseigne de l’industrie cosmétique française ne peut aujourd’hui se prévaloir.

Une étiquette à l’arrière desdits flacons promeut depuis près de deux ans le tri sélectif dans la salle de bains. Incitant l’acheteur à adopter une conduite écoresponsable pour favoriser le recyclage des flacons, elle a ensuite été étendue aux fameux shampooings « Ultra Doux » et s’applique désormais à l’ensemble des produits Garnier, qui devrait aussi incessamment lancer des pots en verre fabriqués avec 40 % de verre recyclé.

Une poubelle de tri sélectif pour la salle de bains

Mais la marque et Éco-emballages n’ont pas voulu s’arrêter en si bon chemin. Le tandem vient en effet de lancer une vaste opération de sensibilisation qui s’imposait d’autant plus que, quand bien même les Français sont une écrasante majorité à déclarer trier leurs emballages chez eux (NDLR : 84 % selon une étude Éco-emballages/Ipsos dont les conclusions ont été rendues publiques le 8 mars dernier), quelque soixante quinze mille tonnes d’emballages et de produits cosmétiques et d’hygiène sont encore jetés chaque année.

Elle consiste, en attendant peut-être d’autres initiatives « vertes », en le lancement d’une poubelle de tri sélectif spécifique à la salle de bains. Une idée qui, d’après Thierry Houssin, directeur général de Gemey-Maybeline Garnier France, est à mettre à l’actif de… Jean-Louis Borloo. Les « Ambassadeurs du tri » vont distribuer, gratuitement et dans toute la France, quinze mille de ces poubelles qui, outre le mérite supplémentaire de l’ergonomie, ont été conçues à partir de plastiques recyclés. Elles comportent par ailleurs deux compartiments distincts, détachables et sur lesquels figurent des consignes explicatives et des silhouettes de produits pour mieux aiguiller le consommateur.

Les inclinations environnementales de Garnier ne datent pas d’hier. Complétées au gré des mesures politiques, elles pourraient bien, si le dispositif venait à être étoffé, contribuer à la systématisation du tri sélectif dans la salle de bains. En plus de booster l’image d’une marque déjà omniprésente à la télévision et dans les rayons de supermarchés.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !