NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Le Sénégal plante des millions de mangroves pour lutter contre la déforestation

Les forêts de mangroves sont des écosystèmes importants, protégeant contre les inondations, absorbant le carbone et hébergeant des milliers d’espèces. Mais elles sont menacées dans le monde entier. Le Sénégal – un pays dans lequel les estuaires de mangroves ont disparu à un rythme alarmant – a décidé d’agir

Les forêts de mangroves ne poussent que sous les latitudes tropicales et subtropicales et comprennent environ 80 espèces d’arbres différentes. La façon dont elles grandissent est également différente.

Les arbres, qui prospèrent dans les zones où le sol est pauvre en oxygène, ont un enchevêtrement dense de racines qui semblent provenir d’eaux qui s’écoulent lentement. Ces grappes de racines entrelacées fournissent également un refuge aux poissons et autres créatures à la recherche de nourriture et à l’abri des prédateurs.

Protection vitale

Situées dans les zones côtières et marémotrices, les mangroves absorbent les excès d’eau et empêchent les terres environnantes de devenir vulnérables aux inondations et à l’érosion des sols.

Le Sénégal héberge environ 185 000 hectares d’estuaires de mangroves dans les régions de Casamance et du Sine Saloum, selon le fond Livelihoods. Mais depuis les années 1970, environ 25% des forêts de mangroves du pays ont été perdues. Les sécheresses et la déforestation ont causé la perte d’une superficie totale d’environ 45 000 hectares de mangroves.

Alors le Sénégal a décidé de contrattaquer. Le pays a planté 79 millions d’arbres de mangrove, qui contribueront à protéger les terres arables vitales, à préserver les habitats aquatiques et à absorber environ 500 000 tonnes de carbone en 20 ans.

Un problème global

Une organisation non gouvernementale sénégalaise, Océanium, qui reçoit 10% de son financement du gouvernement et le reste de sponsors privés, est en train de replanter une superficie d’environ 10 000 hectares.

Le projet a également reçu un appui important au niveau local : 100 000 habitants de 350 villages ont participé à la restauration de ces écosystèmes essentiels dans ce qu’Océanium a qualifié de plus grand projet de reboisement de mangroves au monde.

La déforestation est un problème mondial qui affecte les écosystèmes, les modes de vie autochtones et le climat. On lui attribue en partie la prolifération extrêmement importante d’algues de sargassum qui a détruit la péninsule du Yucatan au Mexique. Il a également été identifié comme l’une des causes des incendies catastrophiques qui ont sévit dans la forêt amazonienne.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !