NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Le recyclage contribue à la lutte contre le réchauffement climatique

Au-delà du cercle vertueux qu’il permet d’atteindre en termes de consommation de masse, le recyclage des déchets permet également de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Selon une étude consacrée à l’évaluation environnementale du recyclage en France, le traitement des déchets a permis d’éviter l’émission de 22,5 millions de tonnes de dioxyde de carbone en 2014. Zoom sur une étude unique en son genre, réalisée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et la Fédération des entreprises de recyclage (Federec).

Les chiffres avancés par l’Ademe sont plus qu’encourageants : en 2014, le traitement des déchets pour produire de la matière recyclée a permis de réduire la production d’énergie et donc l’émission de gaz à effet de serre. Plus concrètement, le recyclage des déchets d’emballage, des ferrailles, des papiers, des cartons et des plastiques a permis d’économiser la production de 124 TWh d’énergie et d’éviter l’émission de 22,5 millions de tonnes de CO2.

La filière française du recyclage a donc un rôle important à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le recyclage a permis à notre pays d’économiser l’équivalent de 5% de ses émissions polluantes annuelles et de réduire la production électrique d’un volume équivalent à 80% de la consommation des foyers.

“C’est l’équivalent de l’ensemble du transport aérien français et de 20% des émissions du parc automobile”, a expliqué Jean-Philippe Carpentier, président de la Federec, lors d’une conférence de presse. Il a également indiqué que la réalisation de cette étude vise à démontrer aux citoyens et aux pouvoirs publics la contribution du recyclage à la lutte contre le réchauffement climatique.

Selon les chiffres avancés par les auteurs de cette étude, la part la plus importante de ces économies provient du recyclage des ferrailles : 76% des émissions de CO2 ont été évitées grâce au recyclage des déchets de métaux ferreux, des débris de pièces de fer, de fonte et d’acier. Pour la petite anecdote, la France recycle chaque année l’équivalent de 1.200 Tour Eiffel en ferrailles!

Cette étude a également permis à la Federc de présenter son logiciel de calcul d’économies de CO2 et d’énergie. La Fédération qui regroupe les industriels français du secteur du recyclage a en effet mis au point un logiciel permettant aux acteurs de la filière d’évaluer les gains de leur activité en matière d’émissions de CO2 ou d’énergie. Ce logiciel sera notamment disponible auprès des collectivités en septembre prochain pour les aider à évaluer les performances de leurs dispositifs territoriaux de recyclage.

Les résultats de cette étude ont pour objectif d’inciter à “renforcer la dynamique pour valoriser toujours plus de déchets en matières recyclées et incorporer plus de ces matières dans les produits”, a précisé Bruno Lechevin, président de l’Ademe.

Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !