NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Le prince Charles veut construire un éco-village en Inde

Le prince Charles veut construire un éco-village en Inde

Faisant fi des critiques – un homme de sang royal a dans l’imaginaire collectif d’autres préoccupations – , le Prince Charles s’engage toujours plus loin pour la défense de l’environnement et dans la lutte contre le réchauffement climatique. Quelques mois après avoir converti sa résidence londonienne à l’énergie solaire, l’héritier du trône s’est lancé dans un grand projet d’éco-village en Inde.

« J’ai choisi de consacrer le reste de ma vie à défendre la nature ». Ces propos du Prince anglais lors de l’émission « Vue du ciel : les héros de la nature » de Yann Arthus-Bertrand, diffusée mercredi dernier, témoignent de sa détermination, malgré l’acharnement des tabloïds à railler cet amour inconditionnel pour la nature.

Après s’être lancé dans divers projets, comme l’installation d’une ferme biologique dans sa résidence de Hihgrove et son initiative « Start » pour promouvoir les éco-gestes, après avoir co-écrit Harmony, un livre sur le développement durable et la nature, le voilà donc qui s’engage sur le continent asiatique. C’est semble-t-il le film multi-oscarisé Slumdog Millionnaire qui a fait office de déclic. Le Prince Charles souhaite créer un village « prototype » respectueux de l’environnement, comprenant école, magasins et quelque 3 000 maisons qui pourront accueillir jusqu’à 15 000 Indiens défavorisés. Ce projet sera imaginé à partir de l’exemple du village Dorset Poundbury, près de Douchester (sud de l’Angleterre) et construit sur un terrain abandonné de 25 hectares de la banlieue de Calcutta ou de Bangalore. Les premiers coups de pioche seront donnés dès l’automne 2011. Objectif : réduire l’empreinte énergétique, en limitant le nombre d’automobiles, en installant des systèmes de récupération d’eau de pluie sur les toits, laquelle servira dans les douches et les toilettes. L’éco-village sera également pourvu d’un système de ventilation naturelle pour lutter contre les températures élevées et, surtout, de nombreuses poubelles et autres blocs sanitaires communs pour remplacer les fosses à ciel ouvert.

Et le Prince de décrire un projet où chaque chose pourrait fonctionner en bonne intelligence et en harmonie avec la nature : « quand vous pénétrez dans ce qui ressemble de l’extérieur à un immense tas de détritus de plastique, vous tombez en fait dans un réseau complexe de rues, avec des boutiques, des maisons et des ateliers miniatures, chacun réalisés à partir des premiers matériaux qui tombent sous la main ». Le Prince Charles croit à une « vraie révolution dans notre façon de penser la nature ». Loin d’être un militant passif, il semble plus que jamais déterminé à mener à bien cette entreprise.

Crédit photo : flickr - vixsjohnson
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !