NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Le photovoltaïque, cible des restrictions budgétaires pour 2011

Le photovoltaïque, cible des restrictions budgétaires pour 2011
Le budget de l'Etat pour 2011 prévoit une réduction de moitié du crédit d'impôt accordé pour l'achat de panneaux photovoltaïques, un coup dur pour les professionnels du secteur

Le projet de loi de finance pour 2011 pourrait donner un coup d’arrêt à l’engouement des Français pour les technologies « vertes ». Rappelons en effet que le gouvernement a prévu de réduire de moitié le crédit d’impôt accordé pour l’achat de panneaux photovoltaïques.

Jusqu’ici, lorsqu’un particulier entreprenait des travaux de rénovation écologique, il obtenait un crédit d’impôt équivalent à 50% des dépenses effectuées pour l’achat de panneaux photovoltaïques. La tendance est toutefois au régime sec pour le gouvernement, lequel n’a plus qu’une idée en tête : ramener le déficit public actuel de 7,7% à 6% fin 2011. Il est donc temps de se serrer la ceinture, et le budget présenté mercredi dernier illustre bien les intentions de l’Etat : le crédit d’impôt accordé à toute personne désireuse de se munir d’installations solaires ne représentera plus désormais que 25% des dépenses consenties. 150 millions d’euros devraient ainsi être économisés par l’Etat, et ce dès l’an prochain. De leur côté, les professionnels de la filière s’inquiètent déjà des répercussions d’une telle mesure sur la santé d’un secteur en plein essor.

Quid de l’avenir du photovoltaïque dans l’Hexagone ?

Jean-Louis Borloo s’est une fois de plus voulu rassurant. D’après lui,  la France pourrait en effet atteindre dès fin 2011 l’objectif de 5 400 mégawatts (MW) d’installation photovoltaïque initialement fixé par le Grenelle de l’environnement pour 2020. Le pays ne doit donc pas se précipiter et laisser le secteur s’emballer. Le ministre de l’Ecologie souhaiterait en outre que les panneaux photovoltaïques soient produits en France et non plus importés, de Chine notamment. Il est aussi convaincu de la nécessité de développer une filière industrielle nationale pour à la fois assurer la multiplication et la pérennité des installations photovoltaïques et réduire les coûts. Et l’ancien maire de Valenciennes de vouloir prouver que l’expansion trop rapide du secteur n’a pas nécessairement bénéficié à l’environnement.

Ce sont surtout les tarifs de rachat de l’électricité solaire qui font débat. Ceux-ci ont déjà fait l’objet de deux réductions successives cette année. Si le tarif de 0,58 euros le kilowattheure appliqué aux résidences dont les installations représentent moins de 3 KWh intégrés au bâti est resté inchangé, les autres tarifs subissent en revanche des baisses à répétition. L’objectif affiché par le gouvernement est d’alléger les finances publiques et d’encourager au maximum le photovoltaïque sur les petites installations, qui « favorise le changement de comportement des gens, coûte peu cher et crée beaucoup d’emplois », affirme-t-on au ministère.

Un secteur en quête de stabilité

Si les professionnels du photovoltaïque comprennent la nécessité de réguler le secteur, ils souhaiteraient en revanche avoir plus de visibilité sur l’avenir. Un communiqué de l’Association professionnelle pour l’énergie solaire Enerplan rappelle que le dynamisme du marché a permis la création de 7 000 emplois, « avec un potentiel de 14 000 emplois d’ici 2012 ». Enerplan milite également pour que le gouvernement soutienne les progrès réalisés par le secteur et ne fasse pas machine arrière. « Souhaiter plus d’investissements industriels reviendrait à ce que l’Etat arrête d’organiser les incertitudes et les atermoiements pour mener sa stratégie solaire nationale », pouvait-on déjà lire dans un communiqué datant du 8 septembre dernier. Un recours gracieux a depuis été engagé auprès du ministère de l’Ecologie par l’association, qui se dit prête à saisir le Conseil d’Etat par la suite.

Il devient urgent que les acteurs de la filière et le gouvernement réfléchissent ensemble à des solutions viables qui permettraient de réguler le marché du photovoltaïque. Faute de trouver un terrain d’entente, et malgré les assertions rassurantes des autorités, l’avenir du secteur pourrait s’assombrir.

Crédit photo : flickR - Dominic's pics
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Pas malin de la part du gouvernement alors même que le photovoltaïque rentrait dans les mœurs…

  • http://solar-ebook.com/do-solar-power-energy-from-the-future/ Do solar power energy from the future? | Solar Ebook

    [...] Le photovoltaïque, cible des restrictions budgétaires pour 2011 | zegreenweb [...]

  • julia b

    En effet

  • https://www.zamara.ch gratis inserate

    gratis inserate…

    [...]check beneath, are some completely unrelated internet sites to ours, even so, they may be most trustworthy sources that we use[...]…

  • http://NaturesHealthyBounty.com benefits of eating healthy and taking supplements

    benefits of eating healthy and taking supplements…

    [...]very handful of websites that come about to be detailed beneath, from our point of view are undoubtedly effectively really worth checking out[...]…