NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Le groupe PPR créé une task force verte

Le groupe PPR créé une task force verte
Le groupe PPR lance PPR Home, une nouvelle direction « verte » qui nourrit de grosses ambitions.

Baptisée PPR Home, clin d’oeil au blockbuster écolo réalisé par Yann-Arthus Bertrand que le groupe a en grande partie financé, cette nouvelle direction se verra allouer un budget annuel de dix millions d’euros et a pour ambition d’« établir de nouveaux standards en matière de développement durable et de pratiques professionnels dans les secteurs du Luxe, du Sport&Lifestyle et du Retail », dixit PPR dans son communiqué.

L’initiative, qui doit apporter aux marques du groupe son expertise, proposer des projets à « impacts positifs » et plus largement insuffler une nouvelle dynamique « verte », s’organisera autour de quatre programmes interconnectés : Leadership (« mener un changement de paradigme d’entreprise en interne et à l’externe »), Humanité (« améliorer le bien-être des populations dans les sphères d’activité de PPR »), Écologie (« atténuer l’empreinte écologique du groupe par des actions de réduction, de compensation et d’investissement dans l’environnement ») et Créativité (« créer des solutions durables pour accompagner le développement durable »). Autant d’objectifs ciblés qui intègrent un dessein global de verdissement en profondeur, en amont et en aval que le PDG du groupe François-Henri Pinault a justifié par le fait que « le développement durable créé de la valeur »« Il peut et doit conduire à un nouveau modèle d’entreprise particulièrement ambitieux et devenir un véritable levier de compétitivité pour nos marques », a-t-il estimé, tout en concédant que « le processus sera très long ».

Président de Puma, l’une des marques de PPR, et responsable du Développement durable au sein du groupe, Jochen Zeitz a de son côté conscience que l’accusation de greenwashing sera difficilement évitable. « Nous serons confrontés aux critiques et au scepticisme mais c’est le propre du changement », a-t-il prophétisé. Et d’ajouter, confiant : « je suis persuadé que nous pouvons imposer ce nouveau modèle ».

Révolutionnaire, la démarche de PPR ? Elle est en tout cas particulièrement ambitieuse sur le papier et sera appuyée par Puma qui deviendra la première filiale du groupe à publier un compte de résultats financier et environnemental qui mentionnera entre autres la consommation en eau et les émissions de CO2 « avant d’autres critères sociaux ».

Quant à l’enveloppe annuelle de dix millions d’euros, elle représente à peine plus d’1 % du résultat net dégagé par PPR l’an passé. Il y a donc de la marge pour faire encore beaucoup mieux.

Crédit photo : PPR
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • hyper ecolo

    Mouais… J’attends de voir les résultats. Pourquoi pas.

  • vtourisme

    On va leur laisser une chance de montrer que leurs ambitions vont plus loin que sur le papier