NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Le futur ministère de la Défense sera vert

Le futur ministère de la Défense sera vert
Construit dans le quartier Balard (XVe arrondissement), le futur ministère de la Défense devrait être inauguré en 2014 et ses différents bâtiments accueillir sept mille mètres carrés de panneaux photovoltaïques, soit le plus grand toit solaire de Paris

Un vrai « Pentagone à la française », sobre, épuré, regroupant une douzaine de sites parisiens du ministère et par dessus tout résolument respectueux des standards actuels du développement durable. Les anciens locaux seront vendus moyennant six cents millions d’euros, lesquels serviront essentiellement à acheter des équipements prévus dans la loi de programmation militaire 2009-2014. Les services du ministère investiront ensuite une superstructure « parisiano-régalienne », vraisemblablement en 2014 ou en 2015. Celle-ci s’étendra sur cinq hectares à Balard (XVe arrondissement de Paris) dans le cadre d’un chantier – le plus gros qu’ait connu la capitale depuis quinze ans – qui doit débuter l’an prochain et prévoit également la rénovation de l’actuelle Cité de l’Air et la construction d’immeubles de bureaux que le ministère occupera ultérieurement sur la partie « Corne Ouest ». C’est une certitude : le ministère de la Défense relooké, futur mastodonte green d’un corps militaire qui se convertit donc lui aussi à l’éco-responsabilité, va envoyer la sauce.

« C’est un lieu qui incarne la liberté [...] Il est un peu insolite, imposant puisque monumental, mais il exprime aussi une forme de sérénité », a commenté Nicolas Michelin, chef de file du groupe d’architectes choisi pour piloter ce projet en tous points remarquable, selon lequel il devrait être « exemplaire en matière d’économies d’énergie ». Les toitures des édifices, entrelacés et symboliquement disposés en Hexagone autour d’un plot central et dans un ensemble de jardins, comporteront en effet des pentes pouvant accueillir quelque sept mille mètres carrés de panneaux solaires, soit « le plus grand toit solaire de Paris », dixit M. Michelin. Trois cheminées aérauliques dont la hauteur reste à définir assureront en outre une ventilation naturelle, tant et si bien que la climatisation ne sera présente que dans les sous-sols et les salles informatiques des futurs bâtiments et que 80 % des besoins en chauffage et en rafraîchissement devraient être assurés de manière naturelle. Autre pourcentage très encourageant : 60 % des sols seront végétalisés.

Les trois états-majors de la Défense et l’administration centrale, soit près de neuf mille trois cents militaires et civils actuellement dispatchés sur une quinzaine de sites, migreront dans un ensemble d’environ trois cent vingt mille mètres carrés se voulant à la fois imposant et discret – « de la rue, les Parisiens ne verront qu’une grande façade blanche et la toiture métallique noire », rapportent nos confrères du Parisien – mais surtout fonctionnel et donc écologique. Reste maintenant à lui trouver un nom…

Crédits photos : ARTEFACTORY
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • dk

    Très beau projet.

  • fredred

    Je suis bien d’accord avec dk

  • diane

    Génial !