NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Le frelon asiatique, un fléau que le gouvernement veut éradiquer

Les frelons asiatiques infligent de véritables supplices aux abeilles
À l'instar des OGM, des pesticides et du parasite Varroa, le frelon asiatique participe activement à la réduction des populations d'abeilles.

Hautement préjudiciable aux abeilles, le frelon asiatique vient d’être classé espèce envahissante et nuisible.

Des vidéos de lui en plein action sont disponibles sur la Toile. Sur le site de partage de vidéos Youtube, on peut notamment le voir tailler en pièces des dizaines d’abeilles en un temps record. Au même titre que les OGM, les pesticides ou encore le parasite Varroa, le frelon asiatique ne contribue pas peu à la diminution constante des effectifs des apidés, dont il faut rappeler que s’ils disparaissaient, les conséquences pour l’espèce humaine et la biodiversité dans sa globalité seraient absolument dramatiques.

Introduit accidentellement sur le territoire national au milieu des années 2000, le frelon asiatique a depuis « colonisé » la majorité des départements français (« dont tous les départements du sud de la Loire et les Alpes-Maritimes », détaillent nos confrères du site Internet Actu-environnement.com). Et si ses dommages diffèrent selon les zones qu’ils ont investies, nombreux étaient les apiculteurs et les associations de protection de l’environnement qui réclamaient un statut spécifique pour cet insecte hors norme.

C’est chose faite depuis avant-hier puisque les ministres de l’Agriculture et de l’Écologie Stéphane Le Foll et Delphine Batho ont annoncé le classement du Vespa velutina – c’est le nom scientifique du frelon asiatique – en espèce exotique envahissante et nuisible à l’apiculture. Une mesure évidemment saluée par les apiculteurs, qui dans un communiqué relayé par Actu-environnement.com ont estimé que les pouvoirs publics ont répondu à « leurs attentes légitimes ».

Une menace majeure pour la biodiversité terrestre

« Devant l’importance et l’urgence de la situation, les deux ministres ont mis en œuvre une procédure accélérée pour assurer » ce classement – soumis à consultation publique depuis hier et pour une durée de deux semaines – d’ici la fin de l’année, a de son côté précisé le ministère de l’Écologie dans un communiqué. D’ici là, « dans les semaines qui viennent », la procédure sera soumise aux comités nationaux de protection de la nature avant d’être présentée au comité d’orientation de la politique de santé animale et végétale.

Le frelon asiatique se reproduisant à vitesse grand V, l’Union nationale des l’apiculture française (UNAF) craint, à terme, une invasion de l’ensemble de nos départements. La décision de Paris a vocation à l’empêcher dans la mesure où elle permet « l’élaboration et la mise en œuvre de programmes de lutte obligatoire aux niveaux national et départemental », souligne l’Hôtel de Roquelaure.

Ne reste plus qu’à souhaiter que les préfets, habilités à statuer en dernier ressort sur l’élimination systématique de l’espèce, prennent à leur tour leurs responsabilités.

Crédits photos : Wikimedia Commons - Siga
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !