NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

Le Conseil fédéral d’EELV approuve l’accord avec le Parti socialiste

Le Conseil fédéral d'EELV approuve l'accord avec le Parti socialiste
La prise de recul médiatique d'Eva Joly n'est pas synonyme de renoncement, assure l'entourage de l'ancienne magistrate...

Au terme d’une semaine pour le moins mouvementée qui a vu le Parti socialiste et Europe Écologie-Les Verts (EELV) occuper tout seuls ou presque la scène politico-médiatique, entre signature d’un accord et désaccords irréversibles, polémique sur l’avenir de la production du combustible MOX, admonestations, foucades et tentatives d’explications plus ou moins réussies, le Conseil fédéral du parti écologiste a finalement dit « oui ». Par quatre-vingt-seize voix pour, trente-et-une contre et trois votes blancs – soit 74 % des suffrages -, le texte avec lequel il était parvenu à s’entendre avec le PS mardi dernier a été adopté avant-hier.

Sans surprise, il acte la divergence sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) et ne contient aucune référence à celui de réacteur EPR (European Pressurized Reactor) à Flamanville (Manche), beaucoup trop coûteux et qui augure d’un maintien du nucléaire pour six décennies a minima aux dires des responsables d’EELV mais que leurs homologues socialistes refusent d’abandonner vu les investissements déjà consentis. Ces deux pierres d’achoppement et « l’affaire » du MOX ont manifestement affecté Eva Joly, laquelle a souhaité « prendre de la hauteur » après l’invraisemblable cacophonie de ces derniers jours et n’a pas pris part au vote de samedi.

Si des proches de la Secrétaire nationale Cécile Duflot ont déclaré que cette absence, quoiqu’abondamment commentée, n’avait rien d’équivoque dans la mesure où sa fonction de candidate n’est pas en relation avec l’action du Conseil fédéral, la dame aux lunettes rouges aurait tout de même confié à Noël Mamère (qui a brigué la magistrature suprême en 2002 et est de fait bien placé pour la conseiller sur la marche à suivre) « s’interroger » sur la suite des événements.

La perspective d’une faillite en toile de fond ?

Empreinte de fermeté à l’égard des socialistes pour un résultat final somme toute décevant, sa stratégie fait-elle l’unanimité au sein du parti ? A-t-elle envisagé de jeter l’éponge ? Non, a (r)assuré son entourage, qui a évoqué une participation au conseil politique dès aujourd’hui, un déplacement de campagne « (demain ou après-demain) » et une visite jeudi en Bourgogne.

Les doutes ne sont toutefois pas complètement levés quant à son état d’esprit actuel, quand bien même l’accord entérine de nombreux points de convergence – en matière sociale, fiscale et d’immigration notamment, sans oublier l’instauration d’une taxe carbone – et réserve une soixantaine de circonscriptions aux candidats EELV [NDLR : « au total, les écologistes (quatre députés actuellement) devraient obtenir quinze élus en cas de défaite de la gauche et de vingt-cinq à trente si elle l'emporte », relatent nos confrères de l'AFP]. La plupart des grands noms du parti, de Mme Duflot à Daniel Cohn-Bendit, avaient appelé à voter le texte, Jean-Vincent Placé allant jusqu’à le qualifier d’« exigeant, solide et ambitieux ». Parce que c’était cela ou le chaos ?

Des documents internes à EELV et mis au jour par l’hebdomadaire Marianne ont en tout cas révélé une situation financière catastrophique et connue des socialistes. D’où des concessions de taille sur le plan idéologique et au bout du compte cet accord quelque peu biaisé qui n’a sans doute pas fini de faire parler de lui…

Crédits photos : flickr – EvaJoly2012 / Wikimedia Commons – Eric Coquelin
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • Laurebarrot

    La cohérence la plus élémentaire commande à Eva Joly de se retirer de ce marigot, et c’est ce qu’elle fera si elle est aussi intègre qu’on a bien voulu nous la présenter. Les autres ténors d’EELV vont tout simplement à la soupe.