NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

L’auto-partage s’exporte au Mexique

L'auto-partage s'exporte au Mexique
L'auto-partage progresse en Amérique Latine.

Mexico, connue pour être l’une des villes plus polluées au monde, s’est dotée d’un tout nouveau système de voiture en libre-service.

Baptisé « Carrot », ce système d’auto-partage est une autre preuve du vif intérêt que porte le maire Marcelo Ebrard aux considérations écologiques, ce dernier ayant notamment déjà lancé le dispositif de location de vélos en libre-service Ecobici en février 2010. L’aire urbaine la plus peuplée du monde derrière Tokyo (vingt millions d’habitants environ) a il est vrai bien besoin de se doter d’infrastructures limitant les émissions de gaz à effet de serre.

Située dans une cuvette à 2 250 mètres d’altitude, Mexico reste en proie à une importante pollution atmosphérique, mais a multiplié les efforts pour diminuer la présence de dioxyde de carbone (CO2), l’un des principaux contributeurs du changement climatique. Par exemple en transformant sept cents mètres carrés de mur en jardins verticaux et en prenant des dispositions en faveur du recyclage des déchets.

Réputée pour dégager peu de gaz à effet de serre, c'est la Nissan March qui a été choisie pour le dispositif Carrot.

Une  voiture qui roule contre la pollution

La municipalité emboîte par ailleurs le pas du Costa Rica et du Brésil, deux pays où l’auto-partage a déjà fait son apparition. Elle a pour sa part opté pour la Nissan March (Micra en Europe), réputée pour ses faibles émissions de gaz à effet de serre. Sept stations ont pour l’heure été installées. Les tarifs, eux, sont très raisonnables puisque l’usager doit débourser 5,60 euros d’abonnement mensuel puis 5 euros pour une heure de trajet, essence et assurance comprises.

La finalité est évidemment de diminuer la présence des voitures dans la ville, sachant qu’elles ne seraient utilisées en moyenne qu’une heure par jour et la plupart du temps laissées en stationnement. Selon la Secrétaire de l’Environnement de Mexico Martha Delgado, les programmes d’auto-partages similaires qui ont été mis en place en Amérique du Nord auraient incité de 15 à 29 % des usagers à vendre leur véhicule personnel.  Une estimation encourageante pour des élus locaux qui semblent plus déterminés que jamais à purifier un air réputé pour être (presque) irrespirable.

Crédits photos: Flickr / eeliuth - Miki Yoshihito
Suivez toute l'actualité sur ce sujet et sur le développement durable avec le flux RSS

GD Star Rating
loading...

NEWSLETTER :

Recevez chaque semaine le meilleur de zegreenweb !

  • http://www.pearltrees.com/zegreenweb/voitures/id3331100 Voitures | Pearltrees

    [...] < Routier < Transports Durables < zegreenweb Get flash to fully experience Pearltrees Mexico se dote d'un système d'auto-partage Baptisé « Carrot » , ce système d’ auto-partage est une autre preuve du vif intérêt que [...]